Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Do It Yourself : Amazon veut assurer ses livraisons seul

Amazon teste son propre système de livraison, pour éviter les retards

Le vendredi 25 avril 2014 à 16:35:21 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'ambition d'Amazon ne s'arrête pas simplement aux drones et autres moyens de livraison fantasques. Le géant du ecommerce entend couper à l'incompétence d'UPS et autres services postaux américains en créant son propre service de livraison, pour des colis dont le trajet se limiterait à un voyage entre le dépôt et le domicile du client. 

 

 

Shipments from Amazon

(public.resource.org, CC BY 2.0)

 

 

D'après le Wall Street Journal, le site de ecommerce testerait actuellement son service de livraison personnel, à base de camion et de courtes distances à parcourir, en peu de temps. Le site propose d'ailleurs des postes de conducteurs, employés selon ses propres soins : Amazon ne semble plus pouvoir compter sur FedEx et UPS, qui « limitent l'innovation en termes de livraison ». Par ailleurs, ces deux services semblent augmenter leurs coûts, ce qui n'est jamais la bienvenue dans les comptes d'Amazon.

 

Les camions verts, marqués de l'inscription « Amazon Fresh », seraient la solution pour limiter les délais de livraison, d'autant plus qu'Amazon a dû, par le passé, dédommager des clients suite à des retards, notamment en période de fêtes. Par ailleurs, ils permettraient au géant du ecommerce de proposer des livraisons de nuit... Cela dit, le développement d'un service de livraison n'est pas vraiment une surprise, étant donné que Google ou la chaîne de supermarchés Wal-Mart ont fait de même.

 

Jeff Bezos a confié à ses actionnaires qu'un service similaire, créé au Royaume-Uni, avait pu permettre d'assurer des livraisons le dimanche. En 2013, Amazon aurait envoyé 608 millions de colis, dont 35 % ont été pris en charge par le service postal américain, 30 % par UPS, 18 % par les services régionaux, et 17 % par FedEx. Le service en ligne paierait entre 2 $ et 8 $ pour les expéditions, le moins cher étant bien entendu le service postal.

 

 

Sources : Wall Street Journal , EN Gadget

Pour approfondir

photo Oury Antoine

   

Rédacteur en chef adjoint. Créateur du Juke-Books littéraire. Sensible aux questions sociales. A l'écoute sur http://www.coupdoreille.fr

 

Mots clés :
Amazon - système de livraison - envoi - San Francisco



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Qui a peur du grand méchant loup ? « Chrono », 50ème nouvelle du Projet Bradbury

Le temps file : déjà le 50ème texte. D'ordinaire, chaque palier en dizaine est une source de satisfaction, mais à deux [...]

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com