Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Des voix s'élèvent en faveur d'Amazon

De monopole, point.

Par Fanny Pradier,Le jeudi 03 mai 2012 à 16:35:32 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le procès antitrust contre Apple, Macmillan et Penguin a placé Amazon dans une situation positive. Le procès est aujourd'hui évoqué comme la voie détournée d'Amazon pour retrouver son monopole. De fait, Amazon saura en profiter. D'autant plus qu'il a su se rendre indispensable, et que l'idée de son monopole peut elle-même être discutée.

 

Laura Dawson affirme sur son blog qu'il y a vingt ans de cela, Borders (aujourd'hui disparu) et Barnes & Noble été accusés de fixation abusive des prix qui malmenait la compétition. Aujourd'hui, personne, assure-t-elle, ne semble se souvenir de cette affaire. Alors pourquoi Amazon ne pourrait pas connaître une trajectoire similaire ?

 

« Mais tandis que le marché évolue, Amazon est en train de devenir un refuge pour les lecteurs. Il y a tellement de choses à faire pour eux - tellement de contenus liés aux livres à visiter avant d'acheter. Oui, Amazon vend aussi des chaises longues. (...) Mais nous devons nous demander, avec l'effondrement de la vente en librairies physiques, avec quelle entreprise les fournisseurs vont-ils souhaiter traiter ? Tout comme iTunes a supplanté la vente de musique, Amazon est en train de supplanter les librairies. Parmi toutes les solutions pour vendre des livres, seules les librairies indépendantes et B&N ont plus la passion des livres. S'ils devaient éventuellement s'effondrer (ou se transformer ou être vendus), Amazon deviendrait le site le plus tourné vers les livres, pour que lecteurs aillent acheter des livres ».


 

 

Ce qui fait peut-être la différence, pour Amazon, n'est probablement pas sa passion pour les livres, mais les parts de marché accumulées autour des ebooks. Il reste le principal revendeur, sans véritable concurrent pour lui faire face.

 

Monopolivre

 

Monopole, dites-vous ? Gare ! Un monopole d'Amazon qui permet de faire baisser les prix, estime Dan Agin, du Huffington Post, n'est pas par définition un monopole puisqu'il ne contrevient pas à l'intérêt général. « À travers le pays, nous avons des monopoles de fournisseurs d'électricité, des transports, de gaz naturel, etc. parce que cela revient au final moins cher au consommateur que d'avoir seize compagnies d'électricité dans une ville qui rendent tout le monde fou à force d'entretenir la compétition entre eux ».

 

Si Amazon vend moins cher ses livres, il est forcément bienfaisant, semble-t-il dire. Nous ne devrions pas nous plaindre...

 

Comment survivront les éditeurs ?

 

Face au géant, les éditeurs devront de demander s'ils souhaitent traiter avec Amazon, ou pas, s'ils sont près à baisser leurs prix, ou pas, s'ils sont près à accepter que peut-être, dans quelque temps, les prix ne seront plus aussi intéressants pour les lecteurs enchaînés à la DRM d'Amazon. 

 

Sur son blog, Shawn Coyne déclare admirer le président de Macmillan, John Sargent. Parce que ce dernier aurait déclaré dans un mail à ses partenaires qu'il choisissait de suivre le prix d'agence, sans se cacher derrière un nous, plus simple pour décrire la maison d'édition. Il estime que le prix d'agence a fait long feu, et que les éditeurs concernés par le procès devraient se concentrer maintenant sur des initiatives véritablement innovantes.

 

« Soyons honnêtes, le futur de l'édition du livre est dans le B2C (Business To Consumer, entreprises directement en lien avec leurs consommateurs). Si vous avez la possibilité de parler au consommateur et que le consommateur vous fait confiance, vous survivrez. Si vous vous appuyez sur d'autres personnes pour vous adresser au consommateur, vous faites face à de gros soucis. Donc rendons l'édition à nouveau personnelle ».

 

Sources : Teleread , Laura Dawson , Stevenpressfield , Huffington post

Pour approfondir

Mots clés :
Amazon - monopole - éditeurs - ebooks



Réactions

Publié par jpvest

 

C'est parce qu'Amazon a trouvé la bonne méthode que son système va s'imposer (choix et petits prix).

Écrit le 04/05/2012 à 09:19

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com