Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Google dépose un brevet pour la lecture de sons dans les ebooks

Tous les sens importent, pour le géant américain

Le mercredi 21 août 2013 à 10:40:28 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le débat sur les livres numériques enrichis, ou se limitant au seul texte, bat encore son plein, mais Google semble avoir choisi son camp. Pour la firme de Mountain View, tous les sens du lecteur doivent être éprouvés par la lecture numérique, comme en témoigne un brevet déposé en février 2012 et enregistré il y a quelques jours par le bureau américain de la propriété industrielle. Il protège une technologie permettant l'ajout et la lecture d'éléments audio dans les fichiers des livres numériques.

 


Speaker Drivers

DeclanTM, CC BY 2.0

 

 

Les livres numériques ne sont pas totalement muets : une bibliothèque, même réduite, peut abriter des titres disposant d'une bande sonore, ou encore d'éléments audio ponctuels. Mais, le plus souvent, ces ouvrages seront des applications, ou des textes qui nécessiteront une connexion Internet pour lire le son depuis une page Web. 

 

La technologie protégée par Google, la « trigger point information » (« information d'un point de déclenchement ») se penche, elle, sur l'ajout d'un élément sonore directement à l'ebook. D'après le brevet déposé par Google auprès de l'US Patent and Trademark Office, « les ebooks existant et les lecteurs électroniques ne tirent pas pleinement profit de leurs capacités pour améliorer l'immersion de l'utilisateur ».

 

Une assertion qui rend compte de la détermination de Google pour enrichir un peu plus les ebooks, avec une technologie qui permettrait au lecteur de s'arrêter à l'un des fameux points de déclenchement, pour faire jouer à son lecteur ebook un élément sonore. Le fichier serait alors capable de reconnaître quel passage du texte est concerné, avant de produire l'élément correspondant.

 

Quel que soit le devenir de ce nouvel outil mis à la disposition des créateurs, il dépend en partie de l'offre en lecteurs ebook : si les tablettes disposent de haut-parleurs et d'une prise jack pour l'écoute au casque, les appareils à encre électronique ne proposent que rarement cette fonction, et se révèlent simplement incapables de produire le moindre son. « Les lecteurs ebooks présentent souvent des capacités de production sonore, mais les ebooks n'exploitent pas ces possibilités pour améliorer l'expérience de l'utilisateur », note pourtant le document de Google.

 

La description de cette technologie souligne que les points de déclenchement seront « choisis par l'auteur, l'éditeur ou un autre tiers », et qu'ils sera possible de définir plusieurs niveaux pour les éléments audio : un bruitage, ou une bande originale, qui se déclencheront et s'interrompront selon la progression dans le texte. Évidemment, l'utilisateur pourra choisir de couper prématurément un son, et des métadonnées associées aux points de déclenchement assureront une adaptation du fichier aux préférences du lecteur.

 

L'invention est attribuée à Daniel Newell, affilié à Google Inc. L'inventeur est crédité dans plusieurs projets ayant trait aux données structurées et à l'adaptation des technologies à leur utilisateur.

 

On s'attend désormais aux Google Glass reliées à son lecteur ebook...

 

(via Geekwire)

Pour approfondir

photo Oury Antoine

   

Rédacteur en chef adjoint. Créateur du Juke-Books littéraire. Sensible aux questions sociales. A l'écoute sur http://www.coupdoreille.fr

 

Mots clés :
Google - éléments audios - lecteur ebook - brevet industriel



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com