Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

PenFlip, GitHub : Outils d'écriture et d'édition collaboratives

Tous ensemble, tous ensemble, OUAIS !

Le mercredi 27 novembre 2013 à 11:02:23 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Avez-vous déjà perdu le fil de vos idées en suivant un texte truffé de commentaires et autres « suivis des modifications » ?  Avez-vous déjà détesté le monde entier quand vous avez dû créer une version finale à partir d'une dizaine de textes à moitié retravaillés sur Dropbox ?

En tout cas, Loren Burton, un développeur américain, est passé par là et n'en a pas gardé un très bon souvenir… Il a donc mis au point une plate-forme pour écrire et éditer à plusieurs avec plaisir, PenFlip.

 

Avec Lettres numériques 

 

 

 

 

 

 

Loren avait déjà son outil de prédilection pour coder avec d'autres : GitHub, avec lequel on crée du code à peu près comme on rédige un article pour Wikipedia. On y trouve un tronc commun, avec les idées principales autour desquelles se greffent des branches où chaque collaborateur peut poster ses itérations. Le meneur du projet choisit de les intégrer ou non dans le tronc commun, ou de modifier le tronc commun en fonction de ces suggestions.

 

Un mathématicien slovène, Andrej Bauer, a utilisé GitHub pour écrire un livre de mathématiques en collaboration avec presque quarante scientifiques en seulement… six mois ! Comme il le raconte sur son blog : avec un si grand groupe, plus question d'envoyer les différentes versions des documents par mail, ou toute autre technologie obsolète. Nous avons utilisé gitHub, qui est alors devenu mon Facebook, les chatons en moins. Non seulement nous stockions les données et les archives sur GitHub mais nous étions aussi venus à utiliser cette plate-forme pour discuter et nous organiser. [Traduction et adaptation de la rédaction] L'ouvrage continue d'ailleurs à être mis à jour et corrigé, grâce à et via cette plate-forme.

 

 

Interface PenFlip

 

 

Évidemment, le tour est facile à jouer pour les « informations déguisées en mathématiciens »  qui constituent l'équipe d'Andrej Bauer, selon sa propre expression. Mais des écrivains ou des étudiants utiliseraient aussi volontiers un outil collaboratif, si ce n'est que l'usage du code les rebute, remarque Loren Burton. Il décide dès lors de mettre au point PenFlip: sur cette plate-forme web en libre accès, on peut poster un projet – un «document» s'il s'agit d'un texte bref, un «livre» s'il s'agit d'un travail plus long, comme une thèse -, le rendre public ou privé et inviter des collaborateurs. Si on choisit de rendre le projet public, tous les inscrits de PenFlip peuvent soumettre au meneur du projet une version commentée ou corrigée du texte et en obtenir une version PDF, Word ou autre.

 

L'interface a été testée par la maison.  Verdict : elle est très agréable à utiliser !

 

Loren Burton serait-il donc le seul à avoir eu cette idée ? Non, bien sûr ! D'autres développeurs se proposent de répondre aux besoins des auteurs et des éditeurs : Scrivener est un logiciel de traitement de texte sur mesure pour écrivains. Poetica ou encoreDraftEditor permettent aussi d'écrire et, surtout, d'éditer en ligne.

 

Mais PenFlip garde une longueur d'avance sur ces concurrents, d'abord parce qu'il permet aussi bien d'écrire que d'éditer, en ligne, avec fluidité et à plusieurs mains. Ensuite, Loren Burton a appliqué ce principe de collaboration au lancement de son produit : via son blog, il a attiré l'attention de ceux qui pourraient avoir besoin de PenFlip, leur a demandé leur avis et en a tenu compte. Enfin, PenFlip s'utilise déjà avec plaisir et intuition, même si l'interface continue à évoluer. Or, comme le souligne Dan Gillmor, le monde du livre commence à connaître de grands bouleversements. L'acteur qui, le premier, en saisit les besoins changeants et y répond sort gagnant !

 

PenFlip facilite l'écriture et sa mise en commun : exit, l'image de l'étudiant qui, au petit matin, collationne les différentes versions du travail de groupe ou même celle de l'écrivain dans sa tour d'ivoire ! PenFlip est une de ces inventions qui ont le potentiel de changer l'expérience d'écriture, seul(e) ou à plusieurs. C'est aussi une de ces inventions qui suscitent des questions qui ne trouvent pas de réponse: que deviennent les droits d'auteurs de textes publics sur une telle plate-forme? Quelle version du texte devrait-on citer ? Qui met le point final à un texte, et change ?

 

 

Ailleurs sur la toile :

Ailleurs dans Lettres numériques:

Sources : Lettres numériques , Slate

Pour approfondir

photo Lettres numériques

   

Toute l'actualité du livre numérique en Belgique francophone et ailleurs.

 

Mots clés :
PenFlip - Ecriture - Edition - Collaboration



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com