Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Petit classement des succès numériques de Gallica

Colonies, pseudo-sciences, et nostalgie.

Par Bastien Morel,Le lundi 11 juin 2012 à 18:41:50 - 3 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Comme toutes les vieilles dames, la Bibliothèque Nationale de France a ses petits secrets. Et son avatar numérique Gallica ne la fait pas mentir.  Dans un palmarès des documents les plus téléchargés depuis janvier 2011, la bibliothèque numérique énumère ses atours les plus affriolants. Il y plane un parfum de mystères et de sables chauds et d'érudition.

 

Devant les Mémoires d'outre-tombe de ce cher François-René et les Mémoires de Saint-Simon, le Dictionnaire infernal (4500 téléchargements) compilé par Collin de Plancy occupe la première place. Cette huitième édition datée de 1863 se fait fort de répertorier tout ce qui a trait aux démons,  sorciers et de commerce de l'enfer comme on peut lire sur la première page scannée. Un haut de podium qui n'a rien d'anecdotique puisque l'on retrouve trois autres grands occultistes français parmi les dix premiers ouvrages téléchargés : Eliphas Lévy, Papus et Marcellin Berthelot.

 

(manuscrit du Livre des merveilles de Marco Polo - XVe siècle)

 

 

Un attrait certain pour les sombres arcanes qui n'empêche pas de distinguer d'autres tendances fortes. Celle d'ouvrages académiques sur la langue française et particulièrement les dictionnaires. Outre le tome 1 du Littré, comptons un Dictionnaire de l'Académie française (4e place), celui étymologique de la langue française éd. 1750 (6e), le Dictionnaire universel d'Antoine Furetière imprimé en 1690 (8). Mais aussi plusieurs éditions consacrées à la noblesse, à la traduction provençal-français ou encore celui des communes de l'Algérie, dernier de la liste avec 630 clics.

 

Parmi d'autres volumes sur les anciens départements nord-africains, une Histoire du Maghreb et de Constantine, ainsi qu'un répertoire des tribus et douars autochtones. Moins téléchargés mais tout aussi vénérables, on compte parmi ces cinquante plus consultés  le Code civil, l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert,  les épreuves d'imprimerie des Fleurs du mal, ou encore une traduction de la Critique de la raison pure. On prendra également plaisir à feuilleter de quelques clics un armorial de l'héraldique française et le Premier livre illustré de mes petits enfants avec ce qu'il faut de gravures. Pour un peu on sentirait les fragrances de vieux papier.

 

Accéder au palmarès des 50 ouvrages les plus téléchargés de Gallica

Pour approfondir



Réactions

Publié par Marco

 

Lorsque le projet Gallica a été lancé, on ne pouvait que se réjouir de l'initiative.
Mais devant les résultats (surtout en le comparant à d'autres) on ne peut qu'être dubitatif :
- le nombre de fois où on tombe sur des numérisations salopées (pages pliées ou oubliées, imagesz floues...),
- la numérisation en noir et blanc et non en couleur, telle celle du "Livre des Merveilles" ci-dessus (raison invoquée : poids des fichiers... et quand la technique de communication aura progressé, il y aura une nouvelle numérisation ?)
- le moteur de recherche inefficace (pas de classement des occurences en fonction de leur pertinence et pour "annales de bretagne" on se trouve face à 19079 résultats en vrac ; recherche avancée conduisant dans des murs),
- la non possibilité de trouver un document en fonction de sa cote à la Bnf (ex. "Ms. fr. 12576"),
- la rubrique "contact" qui répond aux abonnés absents...
On peut être fonctionnaire et avoir à coeur de bien faire son travail !

Écrit le 12/06/2012 à 09:41

Répondre | Alerter

Publié par Gallicanaute

 

@Marco :
- Pour les numérisations ratées : Gallica a été lancé en 1997, ce qui a été numérisé dans les années 90 / début 2000 ne peut pas avoir la même qualité que ce qui numérisé aujourd'hui.
- Numérisation couleur : tout ce qui est numérisé aujourd'hui l'est en couleur, très haute résolution (400 DPI), OCR de qualité pour les imprimés (sauf ce qui vient des microformes, mais là c'est particulier, c'est de la numérisation de conservation). Le "Livre des Merveilles" est numérisé en couleur, la qualité est excellente (essayez par exemple le zoom ici : http://bit.ly/Mzei16)
- pour le moteur de recherche (qui est en cours de refonte, cf ce billet de blog http://blog.bnf.fr/gallica/?p=3481) vous pouvez choisir de trier par pertinence, par date de mise en ligne etc. Les "annales de bretagne" qui vous intéressent apparaissent en premier dans une recherche simple : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34348154d/date
- pour chercher un document en fonction de sa cote : recherche avancée avec le critère source/cote. Pour votre exemple, 1 résultat : http://bit.ly/MzEPdO
- le service aux lecteurs est très efficace, vous avez l'adresse contact qui est très réactive mais vous pouvez aussi écrire aux équipes gallica sur facebook et twitter : http://www.facebook.com/GallicaBnF et http://twitter.com/gallicabnf.

Écrit le 12/06/2012 à 14:14

Répondre | Alerter

Publié par Marco

 

Merci pour la réponse de Gallicanautes, qui démontre tout l'intérêt d'ActuaLitté.
Heureux d'apprendre que le moteur de recherche est en refonte. On peut imaginer que, dans la foulée, l'interface de lecture devierndra plus conviviale.
Et maintenant il ne reste oplus qu'à attendre les oeuvres telle que le "Ms. fr. 12576" soit numérisées en couleur.

Écrit le 13/06/2012 à 09:00

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com