Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Piraterie : Google cède à la pression et censure

Les maux des mots

Par Mathilde Levêque,Le jeudi 27 janvier 2011 à 17:07:30 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Il aura fallu un certain temps, mais Google a fini par céder aux pressions de l'industrie du divertissement, notamment celles de la MPAA (Motion Picture Association of America, l'association chargée de défendre les intérêts de l'industrie du cinéma), et de la RIAA (Recording Industry Association of America, association défendant les intérêts des maisons de disque aux États-Unis).

 

 

Le moteur de recherche censure désormais activement des termes comme « BitTorrent », « Torrent », « uTorrent », « RapidShare » ou « Megaupload », qui n'apparaissent plus dans les saisies semi-automatiques et instantanées. Les réactions des entreprises concernées ne se sont pas fait attendre et ont été vives : BitTorrent Inc., RapidShare et Vodo dénoncent d'une même voix cet acte de censure commerciale.

 

Le combat de l'industrie du divertissement pour éradiquer la piraterie sur Internet a encore abouti à cette forme de censure. Quelques semaines auparavant, Google annonçait le début du filtrage des termes liés à la piraterie de la saisie semi-automatique et instantanée ; aujourd'hui, cette mesure a été mise en place. Elle paraît cependant douteuse aux yeux de beaucoup, en raison de l'arbitrabilité de la liste dressée. (notre actualitté)

 

« uTorrent » fait donc désormais partie des mots-clés honnis alors qu'il s'agit en réalité d'un logiciel très populaire et tout à fait légal (un protocole de transfert de fichiers), ainsi que le nom de l'entreprise « BitTorrent », basée à San Francisco.

 

À compter d'aujourd'hui, ces mots-clés ne seront plus suggérés par Google lorsqu'on en tapera la première lettre. Ainsi que toutes les combinaisons du mot "torrent", également totalement censurées. Cela comprend, bien sûr, les titres de films populaires et albums de musique : c'est le but de cette « black-list ».

 

TorrentFreak a contacté Simon Morris, vice-président de BitTorrent : « Nous respectons le droit de Google à déterminer les algorithmes qui produisent les résultats de recherche correspondants aux demandes des utilisateurs. Cela dit, le nom de notre entreprise est assez unique, et nous sommes convaincus toute personne qui en tape les six ou sept premières lettres mérite la même facilité d'accès aux résultats de recherche que pour n'importe quelle recherche sur autre entreprise », a-t-il déclaré.

 

« Une recherche rapide pour BitTorrent renvoie actuellement à un large de choix liens légaux et utiles, y compris des informations sur notre société, notre logiciel, notre protocole open source, et plus encore. Ce que Google ne peut pas comprendre, c'est que notre technologie est utilisée à des fins multiples qui fournissent une valeur significative à l'industrie de la technologie, aux entreprises, aux artistes et aux consommateurs en général. »

 

Selon nos propres tests, le terme bittorent reste encore proposé, là où un Rapidshare ne fait plus partie des suggestions de Google...

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
censure - mots - recherche - saisie



Réactions

Publié par Barbe noire

 

Va falloir changer de moteur de recherche. Je vais voir si Bing marche encore sinon avant le règne absolu de Google il y avait des moteurs de recherche spécialisés dans les warez que Google a remplacé.

Écrit le 28/01/2011 à 00:53

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com