Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

Waterstones se range finalement dans la bibliothèque Kindle

Pas rancunier le Bezos !

Par Antoine Oury,Le lundi 21 mai 2012 à 11:10:30 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Waterstones a finalement choisi Amazon pour sa refonte numérique : la chaîne de librairies offrira bientôt « des services de lecture numérique et des équipements Kindle » dans ses quelque 300 magasins britanniques. Le contrat est surprenant, non seulement parce James Daunt, PDG de Waterstones, n'a jamais été tendre avec le revendeur, mais aussi parce que Barnes & Noble, et son Nook, semblaient tout désignés pour collaborer avec Waterstones. (voir notre actualitté)

 

Sacrée couleuvre à digérer pour James Daunt : lui qui, il y a quelques mois, désignait Amazon comme « un impitoyable démon de la cupidité », (voir notre actualitté) a dû subir l'affront de voir Waterstones embrasser la cause du site de e-commerce. « Nous devons résoudre la question numérique » a expliqué le directeur général, se fendant même d'un « Cela améliorera l'utilisation du Kindle » !

Un arrière-goût de reniement plane tout de même sur l'accord. James Daunt, lancé dans une course à la modernisation pour éviter à Waterstones le même sort que son confrère américain Borders, semblait pencher du côté de Barnes & Noble comme partenaire privilégié, avec un Nook vendu dans les travées des librairies britanniques. L'investissement de Microsoft dans le lecteur ebook de Barnes & Noble (voir notre actualitté) semblait ouvrir les possibilités alternatives pour Waterstones, qui choisit finalement son « ennemi », Amazon.

 

Les Kindle et ebooks certifiés Amazon devraient donc faire prochainement leur entrée dans les enseignes de la chaîne : « Les meilleurs lecteurs numériques, les Kindle, seront mariés avec les irremplaçables plaisirs que procurent la flânerie dans une librairie. En combinant nos talents, nous serons à même d'offrir aux clients notre proposition commune » explique encore James Daunt, pour qui le « meilleur lecteur numérique » était en février dernier... le Nook. (voir notre actualitté)

 

Visiblement, Jeff Bezos, le PDG d'Amazon, ne lui en veut pas : il a déclaré qu'il ne pouvait espérer « meilleur partenaire pour mêler lecture numérique et librairies physiques. »

 

Sources : The Bookseller , The Guardian

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com