Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

William Gibson teste Google Glass : "Impressionnant"

Et réaction logique "J'en veux une paire !"

Le mercredi 24 avril 2013 à 09:56:45 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le père du monde cyberpunk, William Gibson, a probablement bien plus inventé que n'importe quel ingénieur des sociétés de high-tech américaines. Lui qui a conçu le cyberespace et ses interactions avec l'humain avait envisagé bien plus qu'un simple monde dématérialisé. Dans Neuromancien, ouvrage dont la lecture devrait être obligatoire, paru en 1984, tout y est déjà...

 

 

 William Gibson, crédit Joe Kendall

 

Pas vraiment étonnant, dans ce contexte, que la société Google se fende d'un petit coup de promotion, en permettant au romancier d'essayer les fameuses lunettes à réalité augmentée, à l'occasion d'un événement qui se déroulait à la bibliothèque publique de New York. 

 

C'est que, dans le roman de Gibson, justement, est décrit un écran portable intégré dans les verres de contacts, qu'utilise le personnage Molly Millions. Par ce biais, il est possible de s'immerger dans le cyberespace, et de communiquer par messages textes. 

 

Les lunettes de Google ont, elles, pour vocation de permettre l'exploration de cartes, de discuter avec des amis, de prendre des notes, ou de se connecter à un téléphone pour des échanges, de réserver des places pour des concerts, etc. Un service connecté qui permet de disposer d'informations en temps réel, dans l'absolu.

 

D'ailleurs, avant de lancer le produit sur le marché du grand public, Google propose, moyennant rémunération - 1500 $ tout de même - de tester les lunettes à réalité augmentée. 

 

« Nous en sommes encore aux balbutiements, nous ne pouvons donc pas vous promettre que ce sera parfait, mais nous vous garantissons que ce sera amusant », expliquait le moteur de recherche en février dernier. 

 

Pour Gibson, qui a eu l'opportunité de se poser les lunettes sur le nez, l'expérience est concluante : 

 

 

 

L'ancien ingénieur du MIT qui est à l'origine de ce projet, Steven Mann, est surtout connu pour son exploration de l'augmentation et de la médiation entre le réel et le dématérialisé. Mais ce dernier revendique l'influence de Gibson, qui a créé un « futur dystopique, dans lequel les humains sont complétés avec des implants informatiques ». 

 

Le romancier a fait part de son expérience, relate Slashgear : « J'ai eu l'occasion d'essayer Google Glass, même pour quelques secondes. J'ai été légèrement frustré, parce que j'ai trouvé l'expérience intéressante.» Et d'assurer que la machine est « impressionnante » de ce point de vue.  Via

 

Les consommateurs ne devraient pas voir arriver ces lunettes avant 2014...

Pour approfondir

photo Solym Clément

   

Journaliste ActuaLitté média et high-tech. tête pensante et roseau flexible

 

Mots clés :
William Gibson - google glass - réalité augmentée - cyberpunk



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com