Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Affronter le ministre pour les bibliothèques britanniques

Mais en fin de compte, match nul...

Par Antoine Oury,Le jeudi 02 février 2012 à 16:54:34 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La fameuse « Campaign for the book » menée par quelques courageux amoureux des bibliothèques publiques continue : hier, un petit comité à rencontré le ministre de la Culture Ed Vaizey afin de lui exposer leurs doléances.

 

Julia Donaldson, Children's Laureate 2012 (distinction remise à un auteur jeunesse pour son œuvre), John Holland, représentant des bibliothèques de Gloucestershire, Gary Green, représentant des bibliothèques, et Alan Gibbons, auteur jeunesse, constituaient l'équipe de choc envoyée à la rencontre du diabolique Ed Vaizer, « qui fermerait bien les bibliothèques » comme l'indiquait notre actualitté.

 

À la fin de l'année dernière, une lettre ouverte avait été envoyée au ministre, contenant quelques beaux passages en prose rappelant les précédentes victoires du comité de défense :

 

« Face à votre inaction, les usagers n'ont pas eu d'autre choix que de se tourner vers les tribunaux. Après de longues, stressantes et coûteuses batailles juridiques, les usagers des bibliothèques de Gloucestershire et Somerset ont obtenu justice de la Haute Cour, estimant que les plans de leurs Councils  étaient illégaux. »

 

 

Les militants, plus déterminés que jamais à l'approche du National Libraries Day prévu le 4 février prochain, ont bénéficié du soutien de la démocrate Jo Swinson qui a organisé leur entrevue avec le Ministre de la Culture britannique. Leur mission, qu'ils ont d'ors et déjà acceptée, était de faire entendre leurs revendications.

 

Ils ont défendu les campagnes Bookstart et Summer Reading Challenge qui promeuvent la lecture auprès des plus jeunes et plus généralement tous les évènements publics qui ont besoin du relais des bibliothèques. Ils ont rappelé l'indispensable rôle de celles-ci et des bibliothécaires professionnels dans la cohésion d'un quartier, mais aussi dans les études ou l'accès démocratique aux livres et à la culture. Pour appuyer leurs propos, ils n'ont pas hésité à chiffrer le coût de l'illettrisme pour le Royaume-Uni en s'appuyant sur un rapport du très sérieux National Literacy Trust : la bagatelle de 81 milliards £ par an.

 

Par ailleurs, John Holland a abordé un sujet brûlant en citant les propres déclarations du ministre sur le plan de restrictions budgétaires de son prédécesseur Andy Burnham, qu'il avait vivement critiqué à l'époque.

 

Hélas, le ministre n'a pas vraiment tremblé sur ses bases : bien au contraire, puisqu'il a assuré être optimiste quant à l'avenir des bibliothèques, soulignant comme un ultime affront qu'il était parfois nécessaire de fermer certaines d'entre elles. Pour celles qui seraient épargnées, Vaizey a mis sur la table son idée phare : une gestion des bibliothèques par des volontaires. Bénévoles, comme on peut l'imaginer.

 

Pour les membres de la « Campaign for the book », les décisions que l'État britannique envisage vont à l'encontre du Public Libraries Act de 1964, qui stipule que le gouvernement et particulièrement le Secrétaire d'État doivent prendre en charge la régulation et la promotion du service public que constitue l'accès aux bibliothèques.

 

« Le combat pour sauver les bibliothèques publiques continue » a conclu Alan Gibbons. 

Pour approfondir

Mots clés :
bibliothèques - budget - coupure - ministre



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com