Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Allemagne : le prêt d'ebooks embarrasse bibliothèques et éditeurs

Mais handicape surtout les usagers

Par Clément Solym,Le lundi 10 décembre 2012 à 17:58:50 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Alors que l'Allemagne va tenter le coup de force de passer sa TVA sur le livre numérique, en l'harmonisant sur celle des ouvrages papier, le prêt d'ebooks en bibliothèque reste toujours aussi problématique. De nombreux éditeurs se sentent menacés par l'expansion du prêt au numérique, redoutant que les ventes ne soient plus celles connues avec l'industrie du papier. 

 

Le dernier-né dans le mondes des lecteurs ebook,

le Txtr Beagle machine low-cost

 

 

Pour la bibliothèque centrale de Hambourg, la question ne se pose a priori pas : très moderne et en avance sur son temps, l'établissement propose plus de 18.000 oeuvres numériques, ebooks, audiobooks et vidéos, ainsi que des chansons. De quoi garantir que les usagers pourront trouver leur bonheur. 

 

Depuis 2007, des bornes ad-hoc permettent de réserver son ouvrage, et ont été étendues aux ouvrages numériques, avec une phase test menée sur les étudiants. Sauf que tout ne s'est pas passé avec une souplesse incroyable. Matthias Ulmer, directeur de la Börsenverein des Deutschen Buchhandels, association des libraires allemands, redoute que cette location d'ebook ne cause des préjudices majeurs aux éditeurs. 

 

Or, l'idée de permettre la diffusion de livres numériques gratuits, au travers des bibliothèques, a germé dernièrement, mais s'est rapidement fait rejeter. Les groupes sociaux défavorisés, immigrants, ménages pauvres et jeunes sans emploi devaient être le coeur de cible, mais les bibliothèques ont refusé d'être réduites à « une soupe populaire sociale », rapporte Heise.

 

Si l'offre de prêt d'ebooks est alors bien accueillie par le public, les éditeurs ont encore à définir les contextes d'utilisation, en imaginant un nouveau modèle économique pour cette nouvelle consommation. Entre associations d'éditeurs et de bibliothécaires, les conversations ont atteint le niveau zéro.

 

Peut-être faudra-t-il attendre une offre commerciale comme celle de Skoobe, bibliothèque mobile qui propose 13.000 titres pour l'heure, et 20.000 de prévus pour la fin de l'année, sur la base d'un abonnement mensuel fixe ? 

  

 

 

Reste que pour l'heure, les 13.000 ebooks de la bibliothèque d'Hambourg peuvent être empruntés sans peine, avec un nombre d'usagers qui est en forte augmentation : 160.000 inscrits cette année, soit deux fois plus que l'an passé. Il faudra bien parvenir à dérider les relations entre professionnels, et parvenir à une offre intéressante. Sinon, un certain AMZ parviendra bien à mettre en place sa bibliothèque, sans l'aide de personne...

 

En France, nous en sommes grosso modo au même stade, avec une offre qui attend encore et toujours que les éditeurs aient mis en place un système commercial qui puisse fonctionner dans la commercialisation de leurs livres. Mais pour l'heure, si les outils techniques sont opérationnels, ils attendent encore que les libraires disposent d'offres concrètes, que ce soit des bouquets de bouquins ou des ebooks individuellement vendus. 

 

Stéphane Michalon de la société ePagine, nous précisait : « Techniquement, réaliser cette offre est simple. Le problème vient plutôt du modèle de facturation pour les livres, de sorte que tout le monde puisse s'y retrouver. Le projet part d'un présupposé évident que les librairies peuvent offrir le même service pour le numérique que les livres papier. Mais encore faut-il définir les conditions de cette offre. »

 

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com