Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Australie : amnistie pour les rats de bibliothèques trop distraits

Tête en l'air, pieds sur terre ?

Par Cécile Mazin,Le lundi 16 avril 2012 à 10:16:43 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le retour des ouvrages empruntés en bibliothèque pose toujours un sérieux problème. Sanctions et menaces de sanction, promesses des pires tortures et sévices post-mortem, etc. rien ne semble y faire. Et l'Australie se lamente de savoir qu'il existe près de 8 millions de livres qui gisent quelque part dans les foyers du pays. 

 

La Ville de Sydney vient pourtant de lancer sa grande campagne d'amnistie, en ce mois d'avril. Tous les livres, documents, disques, et autres, qui sont en retard pour les retours de prêts peuvent être retournés aux établissements sans risque de se faire tirer l'oreille.

 

Et des documents sont revenus même depuis l'étranger : un usager a d'ailleurs renvoyé un livre par la poste depuis l'Indonésie...

 

 

 

David Sharman, gestionnaire des bibliothèques de la ville de Sydney explique combien cette méthode possède un effet rédempteur sur les utilisateurs. « Ces personnes ont emporté des livres avec eux durant des années, et les ont déplacés d'un État à l'autre, ou à l'étranger, et continué de les fixer tout ce temps en pensant : ‘Je me sens vraiment coupable. Je ne sais pas ce que je vais faire.' » (via SMH)

 

Pour l'heure, près de 1000 ouvrages ont été renvoyés, mais des milliers d'autres sont attendus. Et pour le responsable, il est sidérant de voir à quel point les rats de bibliothèque sont des gens distraits. Certains voyagent beaucoup, et n'ont simplement pas le temps de les retourner, mais beaucoup se montrent particulièrement timides...

 

Celui qui a été emprunté en décembre 1994, Technotrends: How to Use Technology to Go Beyond Your Competition n'est cependant pas le plus convoité. « Ce n'est pas l'un de ceux que nous attendons désespérément. Son contenu n'est probablement plus très pertinent aujourd'hui », plaisante M. Sharman. 

 

En tout cas, l'amnistie sd'achèvera à la fin du mois. Et pour qui n'aura pas alors retourné ses livres en retard, il restera la culpabilité.

 

Ou les tourments de l'enfer. Étonnant que Dante n'y ait pas pensé dans ses neuf cercles... 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com