Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

De la bibliothèque à la librairie, il n'y a qu'un pas

Les deux entités peuvent cohabiter en bonne intelligence. Youpi !

Par Jean-Romain Blanc,Le mercredi 15 février 2012 à 13:16:54 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

C'était un secret de polichinelle, c'est désormais une réalité. Oui, messieurs, dames, et c'est prouvé par une étude américaine. La bibliothèque est un outil facilitant l'accès au livre, et surtout elle tend à en faire acheter d'autres. Grande nouvelle pour les uns, évidence pour les autres, l'étude de Bowker et du Library Journal aura au moins le mérite de mettre des chiffres sur l'influence de la bibliothèque sur les librairies.

 

L'étude s'inscrit dans un projet plus vaste monté par Library Journal, projet expliqué par l'un de ses vice-présidents Ian Singer : « Ce que nous essayons de faire avec Patron Profiles est d'aider les libraires à mieux appréhender leurs clients comme des consommateurs de contenu. Pour comprendre comment ces clients utilisent les librairies comme des sources de contenus, des contenus de plus en plus numériques d'ailleurs ». À travers les résultats de l'étude, il apparaît que les gens profitent des bibliothèques pour découvrir des nouveaux livres et les emprunter, et plus surprenant, les acheter plus tard.

 

Près d'un cinquième, des usagers de bibliothèques sont en quête de contenu proche. Ce sont les personnes qui viennent avec dans leur esprit un livre bien précis. Elles s'arrêtent devant l'étagère où il est soigneusement rangé et flânent dans les étals adjacents pour trouver des livres similaires. Ce chiffre coïncidence étroitement avec les 25 % des usagers qui achètent un livre qu'ils découvrent en bibliothèques. Encore une fois, on retrouve ce quart des usagers dans ceux achètent des livres d'un auteur qu'ils ont découvert en bibliothèque.

 

 

Visiblement, voici un exemple typique d'une lectrice cherchant du contenu proche

 

Pas forcément étonnants, ces chiffres grimpent quand l'étude se concentre sur les usagers réguliers, qui représentent tout de même plus de 20 % du panel. Un tiers de ces usagers se servent des bibliothèques pour découvrir de nouveaux livres. Près de 40 % achètent un livre qu'ils ont découvert de cette manière. Deux tiers des usagers réguliers achètent des livres d'auteurs qu'ils ont découverts en bibliothèque.

 

En outre pour deux livres empruntés, ces usagers réguliers en achètent un. Ce chiffre s'ajoute aux deux tiers qui achètent un livre alors même qu'ils l'ont déjà emprunté en bibliothèque. Voilà des statistiques qui vont redonner du baume au cœur à des libraires américains en position délicate.

 

Toujours la même rengaine. Numérique, numérique...

 

« Les préférences et les attitudes que nous trouvons à partir de nos études sont essentielles pour aider les bibliothèques à suivre le rythme imposé les grandes tendances en matière de consommation numérique » explique Ian Singer. Difficile de le cacher plus longtemps, le numérique reste LE souci majeur des bibliothèques américaines.

 

Dans le cadre de l'étude global Patron Profiles, d'autres chiffres ont été révélés, et ils témoignent de ces difficultés criantes. Si 22 % des usagers de bibliothèques se procurent des livres numériques, ils pointent encore quelques problèmes. 23 % d'entre eux connaissent des problèmes techniques au moment du téléchargement de l'ebook, et 44 % se plaignent de ne pas trouver le livre recherché dans la bibliothèque numérique.

 

Alors que les plus hautes sphères de l'édition américaine sont encore en train de tergiverser sur l'attitude à adopter entre bibliothèques et contenus numériques, les usagers eux perçoivent déjà les désagréments de ces hésitations. Une hésitation difficilement compréhensible à l'heure où des études prouvent que les usagers de bibliothèques sont, quoi qu'il arrive, de futurs clients en librairie.

Sources : Digital Book World , The Digital Shift

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

#StorySeller Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format TRES bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com