Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Hamlet victime du filtrage internet de la British Library : trop violent

"Il est dangereux d'être trop zélé."

Le mercredi 14 août 2013 à 12:22:19 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Du contenu violent dans Hamlet ? On a peine à la croire. Et pourtant, un utilisateur de la British Library s'est vu refuser l'accès à la pièce de Shakespeare, pour des problèmes qui dépassent de loin l'entendement. Ou comment un filtrage assuré par le fournisseur d'accès à internet décide de ce qui est lisible ou non...

 

 

Alchemist Killing Hamlet

h.koppdelaney, CC BY ND 2.0

 

 

Mark Forsyth est auteur, et profitant de l'accès internet de la British Library, il éprouve le besoin de faire quelques vérifications sur la pièce, pour les besoins de son roman. Mais en tentant d'accéder à l'ouvrage, un message d'erreur apparaît et voilà que Forsyth se retrouve coincé. Un couac pas tout à fait banal, puisqu'on lui explique que le livre n'est pas disponible pour cause de contenu violent. 

 

Sur son blog, l'auteur raconte sa mésaventure, non sans humour.  

Un message de la British Library me dit que l'accès au site est bloqué en raison de contenus violents. 

Effectivement, Hamlet est une pièce violente. Je le sais. Quand le rideau tombe, il y a un paquet de cadavres sur scène. Mais...

 

Mais rien du tout : les réseaux sociaux, les vidéos en streaming et tout le reste sont encore accessibles. Pas Hamlet. Après tout, le Spectre explique clairement à Hamlet comment il est mort : une violence inouïe :  

Je dormais dans mon jardin, selon ma constante habitude, dans l'après-midi. A cette heure de pleine sécurité, ton oncle se glissa près de moi avec une fiole pleine du jus maudit de la jusquiame, et m'en versa dans le creux de l'oreille la liqueur lépreuse. L'effet en est funeste pour le sang de l'homme : rapide comme le vif-argent, elle s'élance à travers les portes et les allées naturelles du corps, et, par son action énergique, fait figer et cailler, comme une goutte d'acide fait du lait, le sang le plus limpide et le plus pur. C'est ce que j'éprouvai ; et tout à coup je sentis, pareil à Lazare, la lèpre couvrir partout d'une croûte infecte et hideuse la surface lisse de mon corps. Voilà comment dans mon sommeil la main d'un frère me ravit à la fois existence, couronne et reine. 

 

Quelques heures plus tard, la British Library annonçait qu'elle avait rectifié le tir, et qu'Hamlet était de nouveau consultable.

 

 

 

 

Sollicité par la BBC, l'établissement explique qu'un expert en sécurité a déclaré l'incident et mis en évidence un réel dysfonctionnement dans le filtrage des accès au net. C'est que, pour la BL, il faut s'assurer que l'on ne peut pas accéder à des contenus inappropriés depuis ses postes ou ses connexions WiFi. Pas vraiment de quoi crier au scandale, mais les associations de défense des droits des internautes s'émeuvent toujours de ces situations.

 

Le risque est toujours de voir arriver des filtres qui empêchent d'accéder, volontairement, à des contenus spécifiques. Pour le professeur Ross Anderson, expert en sécurité de l'université de Cambridge, les filtres internet sont inutiles et « totalement inappropriés ». De fait, « tout ce qui est légal devrait être disponible sur le réseau WiFi de la bibliothèque. Les seules choses qu'ils doivent bloquer sont les quelques dizaines de livres contre lesquels des décisions judiciaires sont en cours au Royaume-Uni. »

 

Après tout, la fonction même de la British Library est de tout conserver, même le pire. Mais pour l'établissement, il existe tout de même un service à assurer pour protéger les enfants contre la pornographie en ligne et les sites de jeu d'argent.  

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
Hamlet - filtrage d'internet - British Library - contenus violents



Réactions

Publié par Miko

 

C'est extrêmement violent, j'en conviens. Nos enfants sont habitués aux massacres sur "Call of Duty" pas à une fiole d'acide qu'on verse dans l'oreille d'un roi. La BL a t'elle pris la bonne décision en réouvrant l'accès?

Écrit le 15/08/2013 à 07:19

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte #StorySeller

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format Très bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

#StorySeller Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format TRES bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com