Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Lili & Miller : un service unique de bibliothèque

qui s'adresse à tous les oubliés...

Par Ania Vercasson,Le mardi 06 novembre 2012 à 09:15:40 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La bibliothèque mise à nu, sur les routes, suivant une approche inhabituelle qui brise les stéréotypes du lieu, est le projet pour lequel se bat Smitty Miller. Cette dernière en discutera plus attentivement lors de ALA Masters session (qui organise des rencontres au sujet de la transformation et de l'avenir des bibliothèques), le 28 janvier 2013, confirme le communiqué de Presse.

 

 

 via Examiner.com

 

Le principe est de fournir une bibliothèque mobile, permettant à des gens qui n'ont soit pas la possibilité soit pas l'habitude d'intégrer de tels lieux, de le faire. Ce projet est aussi une initiative qui promeut l'alphabétisation des adultes à travers des outils de sensibilisation que l'on ne rencontre nulle part ailleurs, ou trop peu.

 

La pièce maîtresse du projet s'appelle Lili (une abréviation de Library Live). Il s'agit d'un véhicule « surprenant » et « accrocheur », somme toute très moderne et flambant neuf, que sa conductrice garera dans un endroit central à Midwinter, afin que tous les participants puissent en profiter. Miller et Lili offriront ainsi un service de bibliothèque partout où ils iront. Lili accepte même les abonnements et une aide est prévue pour enseigner aux personnes âgées la façon d'utiliser la technologie. Seront visitées les « populations marginalisées » où même les bibliobus ne vont pas. Parmi ces lieux, les banques alimentaires, les maisons de « transition », les centres de grossesse pour adolescentes.

 

Lili est un dispositif qui « ne fait pas du tout libraire au premier abord » avec un système audio et des baffles externes, un boitier customisé formé sur le design de la Xbox 360, un microphone sans film, des éclairages multicolores, des roulettes. Miller a gagné plus de 35 000 dollars de dons, des pneus, et des équipements en partenariat avec des entreprises locales afin de mettre Lili sur la route.

Sources : Library Journal , Examiner.com

Pour approfondir



Réactions

Publié par Pimp my bibliobus

 

C'est un Bibliobus tunné quoi...

Écrit le 06/11/2012 à 10:57

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com