Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Paris : Agression à la bibliothèque Louise Michel

Service fermé ces mercredi et jeudi

Le jeudi 30 janvier 2014 à 00:37:00 - 4 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Aurélie Filippetti annonçait que 2014 sera l'année des bibliothèques, ça commence fort à Paris. Si certaines d'entre-elles se trouvent parfois fermées indépendamment de leur volonté, comme récemment la médiathèque Jean-Pierre Melville et son chauffage défaillant, ce mercredi ce fut au tour de Louise Michel de fermer en urgence. Trois membres du personnel de la bib du XXe arrondissement ont été agressés par un usager.

 

 

 

 

L'incident a eu lieu vers 13 heures. Selon un témoin, l'agresseur était « un monsieur un peu fou. Mais il n'était pas armé, juste violent ». Celui-ci aura été placé en garde à vue. Les victimes visiblement choquées ont sollicité la Mairie de Paris qui les a autorisées à fermer la bibliothèque ces mercredi et jeudi. Les problèmes d'usagers violents seraient courants en services de prêt, selon Bertrand Pieri de la CGT des bibliothèques parisiennes, un bilan devrait bientôt être dressé dans la capitale.

Sources : Le Parisien , Ville de Paris

Pour approfondir

photo Helmlinger Julien

   

Journaliste ActuaLitté. Padawan de l'information, en passe de devenir Jedi.

 

Mots clés :
Bibliothèques - Louise Michel - Agression - Paris



Réactions

Publié par kichoton

 

Il est très dommage que votre excellent site soit régulièrement le relais d'un discours syndical unilatéral et qui ne représente absolument pas les réalités du terrain. En effet les "problèmes d'usagers violents" ne sont non seulement pas "courants" mais très exceptionnel!
Dire le contraire revient à surfer sur la vague de la peur et ne sert ni les agents, ni les bibliothèques, ni les usagers. Merci de prêter attention aux points de vue d'autres agents sur le terrain.

Écrit le 30/01/2014 à 10:42

Répondre | Alerter

Publié par Bibliothécaire

en réponse à kichoton  

Par problèmes « d'usagers violents » peut être faut-il comprendre que ce n'est pas seulement des violences « physiques », mais aussi des insultes, ou des comportements qu'il s'agit. Ces derniers peuvent aussi êtres perçus comme violents. D'ailleurs nous constatons une augmentation des incivilités dénoncées par rien moins que l'adjoint à la culture, Bruno Julliard.

Et encore tout n'est pas rendu public. Ainsi il y a plusieurs mois semble-t-il, les personnels de la bibliothèque Place des Fêtes (XIXe) demandaient aux services de la sécurité de la mairie d'êtres raccompagnés au métro suite à des menaces des bandes du quartier. Les usagers de la bibliothèque Vaclav-Havel (XVIIIe) se faisaient dépouillés devant la l'auberge de jeunesse juste à proximité de l'établissement. Enfin en son temps la bibliothèque Flandre a essuyée des coups de feu et la bibliothèque Saint Fargeau était régulièrement la cible de violence.

Les "problèmes d'usagers violents" ne sont non seulement pas "courants" mais très exceptionnel! Nous dit Kichoton. Exceptionnelle ? Certes mais pas seulement

Merci également de prêter attention aux points de vue d'autres agents sur le terrain.

Écrit le 30/01/2014 à 16:30

Répondre | Alerter

Publié par rachid

 

nous sommes plusieurs à être venus à la bibli louise michel. L'accueil des bibliothécaires est nul, c'st la foire d'empoigne les mômes font ce qu'ils veulent ne pas s'étonner

Écrit le 25/02/2014 à 18:10

Répondre | Alerter

Publié par Paris

 

Pour répondre à Rachid,

L'accueil est tout à fait acceptable dans cette bibliothèque et de toute façon ce la ne justifie en aucun cas d'utiliser la violence sur des gens qui sont la pour rendre service au public parisien.

Néanmoins on peut aussi prendre le problème dans un sens inverse et se demander si les bibliothécaires ont une réelle envie de faire un bon accueil au public quand celui-ci répond par la violence verbale (qui est quotidienne dans certains établissements) ou pire la violence physique.

L'accueil en bibliothèque et les services rendus par ces institutions sont globalement d'une excellente qualité en rapport du faible ration salaire/travail accompli.

Les plus ignorants et adeptes de la haine bestiale du fonctionnaire vous diront probablement le contraire. Les stéréotypes doivent donc encore avoir la vie dure en 2014.

Écrit le 29/03/2014 à 00:49

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

Nous étions une histoire, Olivia Elkaim

J'ai dit sur My Boox tout le bien que j'ai pensé du roman d'Olivia Elkaim (Stock, février 2014, 256 pages,...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com