Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Royaume-Uni : les bibliothèques n'ont pas un bel avenir

selon un récent rapport

Par Ania Vercasson,Le jeudi 08 novembre 2012 à 12:18:24 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Au Royaume-Uni, un récent rapport, intitulé Culture, Media and Sport Committee – Third Report (Library Closures), affiche une baisse inquiétante du nombre de personnes qui fréquente les bibliothèques. Et beaucoup de ces établissements doivent aujourd'hui être « sauvés ».

 

 

Save ALL Libraries

Ray Ban Bro 66 CC BY-NC-ND 2.0

 


Le Royaume-Uni a connu, ces trois dernières années, une sorte de bataille rangée entre les conseillers qui souhaitaient « rationaliser » le service des bibliothèques en fermant les petites pour soutenir les grandes, suite au budget coupé, et les militants défenseurs de tous ces établissement culturels et sociaux.


De nombreux résidents misaient sur l'espoir de convaincre le ministre de la Culture Ed Vaizey d'intervenir personnellement, quant à ces décisions non acceptables pour la communauté résidentielle. Selon une loi du Parlement de 1964, l'Etat est obligé de fournir un service public « complet et efficace », et s'ils ne respectent pas cet accord, le secrétaire d'Etat peut leur forcer la main. Mais comment faire quand il n'y a plus d'argent pour soutenir les structures et que le bénévolat pose souvent problème en tant que situation non acceptée ?


Il y a quelques jours, un rapport sur les fermetures des bibliothèques vient d'être publié et le bilan n'est pas vraiment positif. L'an dernier, six établissements ont fermé à Brent. Et chaque municipalité a réduit, en moyenne, son budget de 28 %. Mais, combien coûtent les bibliothèques du Royaume-Uni ? Le rapport note quelques faits intéressants. Il y a, en Angleterre, 3500 bibliothèques qui coûtent 900 millions de livres par an. Et, avec une fréquentation qui ne fait que baisser "depuis 20 ans", l'Etat souhaite de moins en moins investir, préférant centrer le réseau culturel sur quelques grosses structures au lieu d'innover et de redynamiser ces lieux pourtant essentiels.

Sources : The Telegraph , Parliament.uk (rapport)

Pour approfondir



Réactions

Publié par girlactually

 

J'ai le rêve d'ouvrir un book store coffee , a 29 ans, 4 enfants, je viens de reprendre mes études et cela pour plusieurs années j'en suis consciente, mais je ferais tout se qui est nécessaire pour réaliser mon rêve .
Je pense justement qu'il ne faut pas baisser les bras et que c'est justement de tel investissement qui feront perdurer l'histoire du livre....

Écrit le 09/11/2012 à 09:41

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Vers l'infini et au-delà : « Spoutnik », 49ème nouvelle du Projet Bradbury

Alors, bande de petits veinards, on est en vacances ? Pas moi ! Le Projet Bradbury se reposera quand il en aura terminé avec les [...]

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

pub

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com