Le monde de l'édition > Bibliothèques > Actualité

Sursis pour les bibliothèques britanniques, en 2012

Batailles de remportées et de perdues en 2011, avenir incertain pour 2012.

Par Nathalie Gentaz,Le vendredi 03 février 2012 à 12:09:01 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Depuis près d'un an, des militants se battent pour sauver de la fermeture les bibliothèques de Grande-Bretagne de la fermeture, à cause de lourdes coupes budgétaires. Avec des batailles gagnées et d'autres perdues, le combat continue pour ces bibliophiles confrontés à un contexte de crise sans précédent.

 

Les bibliothèques de Somerset et Gloucestershire ont été sauvées, mais pas six du quartier de Londres Brent, qui n'ont pas échappé à la fermeture, malgré une bataille judiciaire bien menée.

 

Une année de guerre

 

Samedi, c'est le Jour national des bibliothèques en Grande-Bretagne. Il célèbre les bibliothèques de tout le pays, leurs services et leurs rôles au sein de la communauté. La nouveauté de cette année est de fêter la survie d'une grande partie des bibliothèques du pays.

 

L'année dernière, le Chartered Institute of Library and Information Professionals avait prédit que 600 bibliothèques pourraient fermer leurs portes, mais seulement 32 ont fermé au total, selon Public Libraries News.

 

Le bilan reste néanmoins contrasté ; 43 bibliothèques mobiles ont fermé, huit ont été remises aux mains de la communauté locale et la gestion de quatre autres a été transférée à une entreprise sociale.

 

Selon Alan Gibbons, en charge du blog Campaign for the Book, l'action des militants a fortement aidé à minimiser l'impact des coupes budgétaires sur les bibliothèques :

 

« Je pense que les services de bibliothèques publiques auraient subi de gros dommages si les militants de Brent, Somerset et Gloucestershire n'avaient pas  fait comprendre aux conseils qu'il y aurait une résistance », explique-t-il au Guardian.

 

Qu'en sera-t-il de 2012 ?

 

L'avenir ne semble pas s'éclaircir pour les bibliothèques d'Albion. Public Library News a annoncé que 407 bibliothèques risquaient de fermer en 2012, alors que les pressions financières sur les conseils sont plus importantes que jamais.

 

Un nombre croissant de bibliothèques risque d'être remis aux mains de la communauté, une solution instable pour Desmond Clarke, ancien directeur de Faber & Faber, qui souligne que faire tourner les bibliothèques sur du bénévolat ne leur donne aucune viabilité sur le long terme. C'est pourtant ce qu'il risque d'arriver à quelque 500 bibliothèques.

 

Mais la campagne continue. Le 13 mars, des auteurs, bibliothécaires et bibliophiles en tout genre défileront à Westminster à Londres pour sauver leurs bibliothèques. 


 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com