Bd , mangas et comics > Comics > Actualité

Les comics, c'est aussi pour les enfants !

Une production de plus grande qualité pour un public de nouveau privilégié

Par Fanny Pradier,Le jeudi 08 mars 2012 à 17:39:34 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le développement du secteur des comics lui a permis depuis dix ans de se bâtir une toute nouvelle légitimité. Aujourd'hui, le public ne s'en lasse pas, les ventes sont en hausse, et la distribution des comics au format numérique a desservi, si c'était possible, le secteur des comics en leur offrant une meilleure visibilité et une meilleure accessibilité (voir notre actualitté).

 

Les enfants sont-ils condamnés à se détourner de la bande dessinée et des comics ? Car les comics, pensés pour eux à leur commencement, ont surtout connu un développement vers des publics plus âgés.

 

Étendards de ce succès, des séries comme Bone (édité par Scholastic) qui, au moment de sa réimpression en couleur, a reçu un excellent retour, ou encore Tower of Treasure (édité par Kids can press, au Canada), reconnu meilleur comic pour enfants au John Schuster Award.

 

Les cinq dernières années semblent avoir été prolifiques en matière de production de comics dédiés aux enfants. À tel point que les librairies s'adaptent.

 

BD et comics pour enfants, une dénomination particulière

 

Qu'est-ce qui caractérise aujourd'hui le secteur de la BD pour enfants en France ? Le site Thema BD s'est penché sur la question. Si des magazines comme Spirou connaissent toujours un succès incontestable, cela ne reflète pas vraiment les changements que connaît le secteur de l'édition pour enfant actuellement.

 

Les préoccupations des enfants ont changé, le genre suit donc cette route. « Comme dit précédemment, les messages et les sentiments que nos enfants attendent aujourd'hui ne sont pas (ou plus) ceux que nous, adultes, attendions à leur âge. Exemple horriblement banal, les divorces. Un autre : la violence à l'école. Sans parler de la sexualité ou de l'incontournable incompréhension parentale. Peut-être étions-nous confrontés aux mêmes problèmes, mais nous ne pouvions les exprimer de façon aussi libérale. Si l'aventure est toujours primordiale, elle ne se suffit plus à elle-même. Les tribulations de Johan & Pirlouit ont laissé la place à Henriette et ses questions existentielles, Astérix à Lanfeust de Troy ».

 

Autres recherches, autres styles d'écriture et de dessins. Pour continuer à séduire le jeune public, Thema BD remarque que la construction de la narration, le graphisme doivent évoluer. C'est une nouvelle génération de bandes dessinées qui plaît aujourd'hui. Encore faut-il savoir où les trouver.

 

Les librairies entretiennent le mouvement

 

Au Canada vient d'ouvrir le tout premier magasin de comics exclusivement dédié aux enfants : Little Island Comics, à Toronto. Fondé par une autre librairie, The Beguiling (également située à Toronto), Little Island Comics entend explorer un secteur peu exploré : les comics pour enfants.

 

À son ouverture en 2009, le propriétaire de The Beguiling déclarait vouloir mettre à disposition « un espace intelligent, coloré, et adapté aux enfants », afin de « toucher directement la prochaine génération de lecteurs de comics, en leur offrant de tout, des romans graphiques incontournables comme Bone jusqu'au comic classique tel que Peanuts et Moomin, et même des mangas japonais ».

 

 

Offrir la diversité aux plus jeunes, pour entretenir leur curiosité, et commencer à fidéliser ce cœur de cible si particulier... Ce genre d'initiative est donc plein de bon sens. Selon le propriétaire de Little Island Comics, Peter Birkemoe, les ventes de comics pour enfants sont maintenant égales aux ventes pour adultes à la librairie The Beguiling.

 

Les éditeurs nord-américains entretiennent le succès du secteur grâce à une demande purement institutionnelle : les écoles et les bibliothèques sont clairement friandes de ces contenus. En amont, une étude de l'Université de l'Illinois de 2009, qui a révélé que les enfants bénéficiaient autant de la lecture de comics, de contenus illustrés comme la bande dessinée, que d'autres types de littérature.

 

De quoi décontenancer les défenseurs des « vrais livres » pour éduquer les chers petits.

 

Sources : little island comics , quill and quire , Thema BD

Pour approfondir

Mots clés :
comics - succès - bd - édition



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com