Bd , mangas et comics > Critiques BD

Noirhomme T3 : Échec de Hamo et Antoine Maurel

Par Nicolas Gary,Le samedi 06 février 2010 à 09:43:41 - 0 commentaire

12

  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

illustration

ISBN : 9782203018471

Prix eBook :

Prix papier : 10,40 €

Pages : 48 pages

Editeur : Casterman

Traduit de :

Traduit par :

D’ordinaire, on évoque le cinquième acte comme le plus sanglant, parce qu’il fallait bien en donner, même hors scène, de l’hémoglobine au spectateur. Avec Noirhomme, tous les tomes sont funestes, à travers la fresque de cette grande histoire de vengeance. Car ce n’est que de cela dont il s’agit : trouver la frontière entre justice et châtiment. Céder à la loi du Talion, ou s’emmurer dans les vrilles des lois humaines. Sont-elles en mesure de réellement punir toute injustice ?

Clairement non, répond Noirhomme. Et à l’injustice, autant répondre dans les mêmes termes, avec plus de subtilité, ce qui chez lui équivaut à manipulation, ruse et de toute manière, mort. Pourtant, le Noirhomme que traque sans relâche le commissaire Vautrin sera démasqué, exposé aux yeux de tous. Parole de commissaire. Le ministre est de mèche… Et voilà que sort de nulle part Pol Kerguelec, qui vient se rendre. Le stratagème du policier a fonctionné : convaincu que l’on allait condamner un innocent, le Noirhomme s’extirpe de ses ténèbres pour endosser le poids de ses actes.

Si simplement, que le jury n’aura pas bien longtemps à écouter les plaidoiries pour condamner à la guillotine Pol, alias Noirhomme, funeste ennemi de Paris… Tout semble si simple. Les crises de somnambulisme de Pol, qui tue la nuit, mais a tout oublié au matin, le déguisement, tout coïncide, tout s’articule, pièce après pièce, comme sur un échiquier.

Dont le véritable Noirhomme décide, évidemment, du sort des fous et des rois…

Grand manipulateur devant l’éternel, ce fantastique personnage, masqué, drapé et insaisissable nous offre ici un final qui a le mérite d’emboîter définitivement les morceaux du puzzle. Tout s’assemble pour que le tableau apparaisse complètement… Mais ceux qui ont suivi cette trilogie auront déjà eu leurs premiers doutes. Aisément confirmés dans ce tome. À mi-parcours, le deus ex machina fait tomber les illusions et le traquenard se dessine.

Le trait n’a pas changé, sans crier au réalisme, il ne s’aventure pas très loin dans l’exploration graphique (une version plus sombre du personnage, peut-être un jour ? Façon Batman… Hmm. ). Quelques cases dont les couleurs effacent un peu les imprécisions, finalement l’entre-deux choisi aurait mérité d’être plus tranché : soit du vraiment dark, soit un dessin plus rigoureux. Avis purement personnel, après avoir relu les trois tomes toutefois.

Néanmoins, les duettistes Hamo et Maurel concluent ce que qu’on nommerait Une histoire de la vengeance à Paris, avec réussite. Des haines fomentées depuis l’enfance au règlement de compte qui prendra toute la capitale et ses prestigieux acteurs pour victime, Noirhomme est définitivement maître du jeu. Sombre et machiavélique, une aventure qui finit bien… Dans le sang.

 

Mots clés :
Noirhomme - Echec - Hamo - Antoine



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Livre numérique gratuit

Communiqué

Dédicace croisée des éditions Hoochie-Coochie

- Samedi 26 avril 2014 à 16h00 - A la librairie Venez découvrir les jeunes éditions Hoochie-Coochie...

maestro diffusez vos communiqué sur actualitté

Profitez d'un vaste réseau de diffusion pour communiquer sur votre actualité, vos événements et vos parutions !
En savoir +

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com