Le monde de l'édition > Critiques

En vert et contre tous, de Laurent Cabrol

Par Mimiche,Le mercredi 29 septembre 2010 à 07:56:56 - 2 commentaires

12

  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

illustration

ISBN : 9782749116617

Prix eBook :

Prix papier : 12 €

Pages : 164 pages

Editeur : Le Cherche Midi

Traduit de :

Traduit par :

Des années de présentation quotidienne des bulletins météorologiques à la télévision donnent-elles une quelconque compétence pour traiter du sujet du réchauffement, potentiel ou avéré, du climat ? La réponse est clairement non ! Tout le monde a-t-il le droit d’avoir une idée sur le sujet et de l’exprimer avec force et conviction ? La réponse est clairement oui.

Ces préliminaires posés, soit vous cherchez de nouvelles raisons pour vouer les « Verts » aux gémonies auquel cas précipitez-vous sur le livre de Laurent CABROL, soit il vous reste encore une once de raison dans ce débat de fous auquel cas abstenez-vous sinon vous risquez de la perdre : on ne sait jamais, cela peut être contagieux !

Dit comme cela, il sera facile de jeter mes propos dans l’arène (ou au panier) comme je le fais des siens en m’assimilant aux écolos (ce que je revendique) intransigeants et sectaires (ce que je ne revendique pas). Écolo, il souhaite pourtant l’être, mais à sa façon : il veut bien être modèle pour ses pairs, mais certainement pas prendre modèle ailleurs que dans ses idées. Les autres ont tort, mais lui a raison.

La preuve ? Journaliste il est. Mais il nous sert la sempiternelle leçon du journalisme d’investigation sérieuse et comparée. Ce que, selon lui, ne mettent nullement en application ses confrères (qui doivent apprécier le propos !) « Environnement » des médias qui sont des écolos intransigeants et aveugles, qui ne vérifient pas leurs sources et passent outre les « Comités de Rédactions » pour décider seuls de la Une de leur journaux.

À ma connaissance, c’est le racolage et le sensationnalisme (même chez les meilleurs) qui dictent le contenu des informations qui nous sont délivrées, en vue du tirage. Et pas par des personnes seules. Et tant pis si, au passage, il s’agit d’environnement.

Le plus terrible reste que dans certaines de ses affirmations, Laurent CABROL use et abuse du conditionnel (informations peu sûres ?), d’informations cueillies auprès de deuxièmes mains (elle est où la vérification des sources ?) quand ce n’est pas dans des journaux ou, mieux encore, dans des émissions télévisées ou des ouvrages dont l’intervenant cité n’est autre que lui même !!!… Comme investigation sérieuse, on doit pouvoir faire mieux.

La preuve ? Il n’est pas à ceci près de dire tout et son contraire. J’abuse ? Au Moyen Age, dit-il, la combustion du bois contribuait à la destruction des « puits de carbone » et ainsi à une libération de CO2 telle que « les gaz à effet de serre n’étaient pas ménagés ». Étonnamment, au XXe siècle, le chauffage au bois a totalement changé d’aspect ! D’abord, aujourd’hui, « le ravitaillement se transforme vite en corvée » ! Ah bon ? Nos ancêtres étaient-ils tellement plus fringants que nous que ce n’était pas le cas pour eux ? Mais, plus fort, maintenant « le bois dégage du CO2 en brûlant, mais cela équivaut à ce qu’il émettrait s’il se décomposait »; Nos ancêtres n’avaient vraiment rien compris : ce n’était pas encore le cas pour eux. Heureusement que notre civilisation industrielle a tout remis dans le droit chemin.


Et puis rappelez-moi les données démographiques comparées entre les deux périodes ? Et donc les volumes d’émissions comparées ?

La preuve ? Laurent CABROL est un amoureux, un vrai, de la nature. D’ailleurs, les responsables de l’Enseignement devraient lui demander conseil pour la préparation des programmes. Avec lui, les sciences naturelles redeviendraient vertes en expliquant « l’eau, le carbone, les plantes (…), les animaux »: « l’un n’est rien sans l’autre » :

Certes ! Mais il ne faut quand même pas pousser la liberté de la nature trop loin. « Pourquoi, par exemple, vouloir réintroduire les loups (…) dans nos montagnes ? » demande-t-il ingénument. À mon avis, on ne lui a jamais été expliqué, à l’école, que les loups sont au sommet de la chaîne trophique et qu’ils contribueraient, si on ne les avait pas bêtement supprimés, à limiter la prolifération des sangliers et des grands cervidés qui font quelques ravages dans les cultures et les boisements. Quant à leur réintroduction, quelqu’un devrait lui expliquer que les loups sont venus d’Italie sans demander un passeport à qui que ce soit !

Vous avez dit respect des équilibres naturels ???…

Non, décidément Laurent CABROL a des idées qui valent ce qu’elles valent, mais au prétexte de vouloir s’inscrire en faux face à tous les chevaux de bataille des « Verts » (jusqu’à insinuer que ce sont d’anciens Rouges qui n’ayant plus d’audience politique de cette couleur, ont trouvé ainsi un nouveau terrain de combat où ils avancent, tel le fameux concombre, vert bien sûr, mais masqués !!!… ), il autodétruit toute crédibilité de son propos et empêche totalement de porter le moindre crédit à ce qui pourrait pourtant en avoir.

Je vous l’avais dit ! Passez votre chemin : il y a mieux à lire. Sans parler de la qualité littéraire de la dissertation…



Neuf ou d'occasion, retrouvez En vert et contre tous

Mots clés :
ecologie - culture - nature - economies



Réactions

Publié par FORGER

 

Salut Mimiche ; ''qu'on doit pouvoir faire mieux'' (con-scienc-ieusemnt) , j'en doute pas ; pas moi certes ; mais je 'connais' le type ; un rigolo de plus ; quand il parle à la télé du climat , de l'éco ...; merci de ton info ici Mimiche . (même sans elle ,je l'aurai ignoré si je l'avais croisé _son livre_ dans un rayon virtuel ou pas).Sans doute a-t-il encore besoin de fric

Écrit le 28/01/2011 à 15:30

Répondre | Alerter

Publié par Chante Pie

 

Laurent Cabrol!!!
Présentateur des "Chiffres et des Lettres", il était souvent incapable d'écrire les mots dictés par les candidats.
Sur les ondes, ses propos sont approximatifs.
Laurent Cabrol est médiocre. Il sert une soupe sans saveur à ses auditeurs.
Et vous appelez-ça un journaliste?

Écrit le 02/07/2013 à 08:15

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

pub

Communiqué

Soirée rue des Promenades à L'Espace d'en bas

Mardi 29 avril, jour de fête aux éditions Rue des Promenades ! Venez écouter nos auteurs qui vous feront découvrir leurs...

maestro diffusez vos communiqué sur actualitté

Profitez d'un vaste réseau de diffusion pour communiquer sur votre actualité, vos événements et vos parutions !
En savoir +

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com