Le monde de l'édition > Economie > Actualité

Australie : des drones livrent des manuels scolaires en université

Sont fous, mais sont pas Américains : ça change...

Le mardi 15 octobre 2013 à 17:02:55 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

En Australie, on ose tout, d'ailleurs les koalas ne s'y sont pas trompés : un revendeur de manuels universitaires, destinés d'ailleurs à la location, a promis de distribuer ses ouvrages par voie de... drones. Zoookal a décidé de monter un partenariat avec la société Flirtey, spécialisée dans les véhicules aériens...

 

 

 

 

Monté grâce aux ingénieurs de l'université de Sydney, ce principe de location et de distribution de manuels scolaires par l'intermédiaire de drones fait un petit malheur. Avec une flotte de six véhicules, le service de Zookal devrait être lancé à travers tout le pays prochainement, et aux États-Unis au début de l'année 2015. 

 

Ahmed Haider, PDG de Zookal, est impatient d'aller plus loin dans cette aventure. « La livraison de colis est un élément important dans la vie commerciale de toute société de e-commerce, et c'est un élément essentiel dans la nôtre. Nous avons constaté que l'entreprise a grandi et que les options actuelles ne seraient pas viables d'un point de vue coût et performances », assure Haider. 

 

La joint-venture réalisée avec Flirtey permet d'obtenir une prestation nettement plus rapide que la livraison classique de marchandise, tout en réduisant l'empreinte carbone et les coûts de transport. « Nous nous espérons de l'utilisation de drones qu'elle réduise nos frais de livraisons de 8,60 $ à 80 cents par colis, et, parce qu'ils sont alimantés avec une batterie, l'impact sur l'environnement est minime. »

 

Les drones ont des batteries au lithium polymère rechargeables, avec une résistance de 2 kg par livraison, et une autonomie de 3 km. Ils ont recours à un GPS intégré pour détecter l'endroit où le colis doit être livré, et l'on peut les suivre, quand on dispose d'un téléphone Android, directement avec une application dédiée.  

 

La start-up s'est donc lancée dans les manuels scolaires, mais bien évidemment, la solution est totalement révolutionnaire en terme de logistique, autant qu'en commerce de proximité. Et comme les livres ont des poids qui varient, ils servent de test idéal pour expérimenter le marché. « Avec la concentration d'étudiants dans les universités en Australie, nous disposerons d'un concept éprouvé qui permet de savoir dans quelles conditions on peut livrer un manuel scolaire. Alors avec des choses comme des livraisons médicales urgentes, des vêtements, des chaussures, des fast-food ou d'autres produits de e-commerce, ce sera plus viable encore. »

 

Les tests sont pour le moment effectués sur le campus de Sydney, pour ne pas polluer le ciel Australie, mais Hadier est formel : dans quelques années, les drones pulluleront dans le ciel...

 

via Life Hacker

 

 

Pour information, ce même genre de principe est déjà utilisé par Dominos Pizza pour assurer la livraison de ses commandes en Angleterre. 

 

 

Et pour d'autres types de colis plus généralement : 

 

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
drones - livraison de livres - manuels scolaires - Australie



Réactions

Publié par jel

 

L'idée est excellente, l'idée…
La suite :
- établir des voies aériennes pour drones ;)
- mettre en place un 'contrôle aérien'
- rendre obligatoire un plan de vol ?
- assurer l'anti-collision en VSV;
- assurer la sécurité de certaines zones
- se poser la question du détournement d'utilisation…
Passionnant, mais du travail sur la planche ! Utilisable tout de suite dans une zone désertique, mais ailleurs ? Non sans quelques réflexions avant généralisation.

Écrit le 16/10/2013 à 10:00

Répondre | Alerter

Publié par Mu

 

La suite de la suite :
- mettre au chômage les livreurs ou supprimer les petits emplois possibles de ces mêmes étudiants qui se font livrer leurs manuels scolaires!
-débarasser les insectes, les oiseaux et autres choses volant aux environs...

Écrit le 05/11/2013 à 18:46

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Écrire en funambule : « Le Jour du grand orage », 36ème nouvelle du Projet Bradbury

Je l'ai dit plus d'une fois : le Projet Bradbury est aussi l'occasion pour moi d'expérimenter et, à mesure...

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com