Le monde de l'édition > Economie > Actualité

Dickens coupable d'adultère, discute divorce et pension avec son avocat

Pragmatique, le Charles

Par Nicolas Gary,Le dimanche 02 septembre 2012 à 10:52:05 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Les scientifiques n'en sont pas revenus : une lettre de Charles Dickens, dont il pensait avoir délimité l'ensemble des oeuvres et idées et commentaires, leur avait donc échappé. Et celle-ci, authentifiée, sera mise aux enchères au Royaume-Uni le 27 septembre. Elle remonte au 23 mai 1858, et raconte la procédure de divorce de l'écrivain...

 

 

 

C'est que le romancier avait, en cette époque, un léger souci d'adultère, qui l'avait contraint à divorcer d'avec son épouse. Charles était désespéré de se séparer de sa femme, suite à cette aventure avec une jeune actrice, encore adolescente. Il s'en ouvre à son avocat, Frédéric Ouvry, dans ce courrier.

 

Dear Ouvry,

I have considered and re-considered the points we talked of yesterday, and have gone over them again...We must come off for a payment of six hundred a year, including everything. This will keep her Brougham quite as well she has ever had it kept, and will do all she wants, I am sure.

 

Quelque chose de très formel, dans la transaction. Catherine, l'épouse de Dickens, avait découvert la relation avec Ellen Ternan, âgée d'à peine 18 ans, très eu de temps auparavant. Elle l'aurait découvert lorsqu'un bracelet commandé pour l'actrice, aurait, par mégarde, été livré au domicile familial, avec un petit mot de Charles. Qui ne lui était pas destiné...

 

Dickens se séparera de sa femme quelques jours plus tard et restera avec Ternan jusqu'à sa mort, rappel le Telegraph.

 

Estimée entre 1000 et 1500 £, la lettre n'apporte pas d'éclairage inédit sur la vie et l'oeuvre de Dickens. Simplement, elle fut trouvée, presque par hasard, dans une Bible, raconte Jackie Sheehan, qui met l'objet en vente. Le livre appartenait à sa belle-mère et lui fut donné par un voisin âgé qui habitait Blockey, dans le comté de Gloucestershire, voilà sept ou huit ans. 

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com