Le monde de l'édition > Economie > Actualité

Stephen King, en manque d'impôts : l'horreur ?

La révolte des riches

Par Nicolas Gary,Le mardi 01 mai 2012 à 11:45:39 - 4 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le maître du roman d'horreur, qui passera bientôt vétéran, a rejoint la liste des milliardaires qui réclament que l'État leur fasse payer plus d'impôts, affirmant que le gouvernement, dans un effort pour équilibrer les dettes du pays, devrait s'appuyer sur les citoyens les plus aisés.

 

Dans un langage très fleuri, ce dernier dit combien il déteste le comportement des riches du pays, qui sont horrifiés à l'idée de payer un cent de plus. 

 

« The majority (of rich people) would rather douse their dicks with lighter fluid, strike a match, and dance around singing Disco Inferno than pay one more cent in taxes to Uncle Sugar. » 

 

 

 

Par prudence pour les jeunes lecteurs, la rédaction de ActuaLitté préfère ne pas traduire. Mais disons que c'est assez expressif...

 

Retrouver les livres de Stephen King

dans notre librairie avec Decitre

 





Des milliardaires comme Warren Buffet, Mark Zuckerberg ou Bill Gates, ont déjà appelé le président Obama à relever leur niveau de taxation, un projet contre lequel les démocrates continuent activement de lutter. 


Pour King, le principe est pourtant simple : « Je ne veux pas que vous vous excusiez d'être riches. I souhaite que vous reconnaissiez qu'en Amérique, nous devrions tous verser une juste part. Que ce n'est pas honnête que de demander à la classe moyenne d' assumer une taxation disproportionnée du fardeau fiscal. »

 

Et de conclure : « Not fair? It's un-f******-American is what it is ! » Le lecteur comprendra de lui-même... (voir Daily Beast)

Pour approfondir



Réactions

Publié par Moggio

 

Mais, sauf erreur, tous ces milliardaires qui demandent à être davantage imposés peuvent s'adresser directement au fisc américain pour lui donner toutes leurs fortunes ou, du moins, la quasi-totalité. Je me trompe ?

Écrit le 02/05/2012 à 06:46

Répondre | Alerter

Publié par Bleuler

 

Il aurait pas dit un truc du genre "les gens riches préfèreraient arroser leur bi[p] avec l'essence de leur briquet, craquer une allumette et danser autour en chantant Disco Inferno plutôt que de payer un dollar de plus à Oncle Sam". Vraiment désolé pour les jeunes lecteurs...

Écrit le 02/05/2012 à 13:05

Répondre | Alerter

Publié par Club Stephen King

en réponse à Moggio  

@Moggio : Oui et justement Stephen King en parle. Il en appelle à rendre obligatoire la taxation "normale" (au meme taux que tous les autres citoyens), et qu'il s'agit d'un devoir civique.

L'essai de Stephen King est fort intéressant à lire en intégralité...

Écrit le 03/05/2012 à 10:35

Répondre | Alerter

Publié par Moggio

 

@Club Stephen King :

Merci.

Je n'ai pas lu King mais reprend-il l'argument de W. E. Buffett selon lequel ce dernier paierait moins d'impôts que sa réceptionniste ? Si oui, l'argument est tout simplement faux (il en paie plus qu'elle), comme l'a expliqué l'économiste N. G. Mankiw dans le New York Times et sur son blog.

On pourrait penser que ces heureux milliardaires pourraient envoyer par chèque ce qu'ils jugent "juste" au fisc américain puisqu'ils peuvent en effet le faire (ce qui permettrait de connaître la proportion de leur fortune qu'ils gardent malgré tout pour eux, donc celle qu'ils jugent "juste" de ne pas donner au fisc), tout en continuant à exiger d'être plus imposés. L'article suivant développe ce que je viens de suggérer : http://www.theatlantic.com/politics/archive/2012/05/on-warren-buffett-and-stephen-king/256754/

Écrit le 04/05/2012 à 22:22

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com