Patrimoine et éducation > A l'international > Actualité

La bibliothèque Gaston Miron inaugurée à la Sorbonne

De nouveaux locaux pour abriter un trésor québécois

Le mercredi 26 juin 2013 à 11:14:13 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La culture québécoise est mise à l'honneur au sein de l'Université Sorbonne Nouvelle-Paris III. La Bibliothèque Gaston-Miron, du nom du célèbre poète québécois, vient d'être inaugurée ce mardi 25 juin 2013 par le ministre des Relations internationales du Québec, Jean-François Lisée. Une bonne nouvelle qui arrive dans un contexte financier globalement difficile pour les universités. 

 

 

NonOmnisMoriar_CC-BY-SA-3.0 

 

Une cinquantaine de personnes étaient présentes dans le vaste espace qui regroupe avant tout des oeuvres littéraires et culturelles, puisque telle est la vocation première de Paris III. L'accès à la bibliothèque et les emprunts seront ouverts à tous. 

 

Jean-François Lisée se réjouit de voir ce revirement de situation : «C'est au-delà des mes espérances. C'est un grand gain par rapport à la situation antérieure». La bibliothèque située depuis des décennies à la Délégation générale du Québec à Paris (XVIe) a failli disparaître. Sa fermeture et son déménagement avaient été évoqués, mais les ouvrages québécois sont bel et bien sauvés.

 

Depuis plusieurs mois, la bibliothèque Gaston-Miron se situe désormais dans le Ve arrondissement et rassemble un fond de 17 000 livres dont l'État Québécois est propriétaire. Le Québec détient les fonds et a couvert les coûts du déménagement et l'achat de nouveaux livres, une aubaine pour l'Université. Le lieu est tout à fait approprié puisque la fac logeait déjà une Chaire d'études sur le Québec contemporain et un Centre d'études québécoises.

 

Un projet cohérent pour « la diffusion de la littérature et de la science québécoise en France. Plus de gens y ont maintenant accès », a affirmé le ministre. « Pour nos étudiants, c'est formidable  », a confirmé de son côté la directrice du Centre d'études québécoises de l'Université, Myriam Suchet.

 

L'accord avec l'université a été signé pour cinq ans. Une « solution temporaire, en attendant un véritable centre culturel québécois à Paris » d'après André Coupet, mandataire de la Délégation pour les services culturels.

 

Gaston Miron est l'un des poètes québécois les plus connus dans le monde, surtout dans les pays de la francophonie. Grand défenseur de la langue, son oeuvre emblématique L'Homme rapaillé reflète le militantisme de cet artiste.

Sources : Le devoir , Métro Montréal , La Presse

Pour approfondir

photo Lauren Muyumba

   

Lauren Muyumba, journaliste apprentie. Encre ouverte sur le monde, bille de motivation, plume d'esprit, support web.

 

Mots clés :
bibliothèque Gaston Miron - Québec - Sorbonne - inauguration



Réactions

Publié par goodwell

 

Bon sauvetage pour la bibliothèque. Pour le Centre culturel québécois à Paris, il y en a eu 3 : Rue Barbet de Jouy fin des années 1960 pendant peu de temps. Rue du Bac, une bonne affaire avec galerie d'art, cinémathèque pour diffusion et prêts de films. Expositions itinérantes comme "l'Amérique Québécoise" du photographe Michel Saint Jean. La fermeture est due à la reprise de leurs locaux par le propriétaire,"Le bon marché". Des projets du même genre il y en a eu une foultitude. Le premier que j'ai connu pour y avoir participé en 1974: Le cinéma la Clé. comme tous les autres : salle de cinéma, galerie. Projet avorté.Un autre, privé, qui a marché mais n'a pas survécu : "Le petit Québec", Restaurant, bar boite à chanson. Le propriétaire, Monsieur Garceau, a fini par se "tanner". Il faudrait que des privés s'en mêlent pour : un établissement gigantesque. Restaurant, bar, salle spectacle et cinéma, salle d'exposition. une chaîne de télévision, une radio. Une entreprise qui pourrait être rentable à condition d'avoir un investisseur qui y risquerait plusieurs millions de dollars, allô Msieu Péladeau, investissez dans une bonne affaire. Il ne faut surtout pas que le gouvernement du Québec touche à cela. Pour info, le Centre Culturel Canadien est, depuis peu, très bien géré et populaire. Merci Monsieur Laurence Cannon, l'ambassadeur. A voir sur leur site :http://www.canadainternational.gc.ca/france/cultural_relations_culturelles/index.aspx?lang=fra. La facture de fonctionnement doit être énorme mais payante pour l'image. Un québécois à Paris.

Écrit le 27/06/2013 à 16:56

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com