Patrimoine et éducation > A l'international > Actualité

Les applications pour apprendre à lire sont-elles utiles ?

L'iPad ne peut pas tout faire !

Par Xavier Thomann,Le vendredi 14 décembre 2012 à 10:27:52 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

A l'heure où de plus en plus de foyers possèdent des tablettes, on peut se demander quelle est leur utilité pour les enfants, avec l'apprentissage de la lecture par exemple. Beaucoup de parents technophiles sont tentés de familiariser leurs enfants avec la lecture grâce à des applications destinées à cet usage. Or aux Etats-Unis, une enquête montre que la plupart de ces applications manquent des éléments cruciaux pour effectivement apprendre à lire.

 

 

 

Le rapport a été rédigé par « The Campaign for Grade Level Reading » un groupe qui s'intéresse à la lecture des enfants des classes de primaires avec pour objectif d'améliorer la situation aux USA question lecture.

 

Ils mettent en garde contre l'efficacité réelle de ces applications. En effet, la plupart d'entre elles ne prennent pas en compte l'apprentissage du vocabulaire, qui est joue un rôle important dans la maîtrise de la lecture. Bref, les apps en question ne sont pas à la hauteur de leurs ambitions. Ceci ne signifie pas que les parents soucieux de l'avenir de leurs enfants doivent les empêcher d'utiliser ces outils, au contraire.

 

Ralph Smith de « Campaign for Grade Level Reading » rappelle le rôle essentiel qui doit être tenu par les parents, car la technologie ne pourra bien sûr jamais remplacer leur accompagnement. La technologie peut servir de support, mais à condition que ces applications évoluent dans le bon sens. Seulement 5 % des applis proposées par l'iTunes App Store pour apprendre à lire prennent en compte le vocabulaire.

 

Or, de nombreux enseignants et spécialistes de la pédagogie ont mis en avant le lien entre le vocabulaire et la maîtrise de la lecture. Du coup, l'enjeu est double. Il faudrait, dans un premier temps, remettre un peu d'ordre dans ce que le rapport qualifie de « far west numérique », c'est-à-dire permettre aux parents de choisir les bonnes applications, et ne pas céder aux sirènes du marketing. 

 

De plus, acteurs publics, parents et enseignants devraient échanger entre eux pour que chacun soit plus au courant des usages adéquats qui peuvent être faits de ces logiciels.

 

Sources : Education News , Slate , Grade Level Reading

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com