Patrimoine et éducation > A l'international > Actualité

Patrimoine littéraire mongol, un Tombouctou en pire ?

Près d'un million de manuscrits dorment dans la bibliothèque nationale d'Ulan-Bator. Dans de sinistres conditions.

Le jeudi 28 mars 2013 à 14:33:06 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Protéger les manuscrits de Tombouctou. La presse occidentale s'est largement fait l'écho de l'inquiétude devant les autodafés démarrés par l'invasion des fondamentalistes. Mais la chose avait été contrariée par l'arrivée de contingents internationaux et une mise à l'abri efficace. Hélas, un autre trésor patrimonial risque de se perdre dans le désintérêt de la communauté internationale.

 

 

 

Prayer Wheels

The Wandering Angel (CC BY-SA)

 

 

En Mongolie, d'environ 900.000 de manuscrits à caractère religieux (principalement bouddhiques) attendent leur numérisation et un entretien bien nécessaire. L'urgence n'est pas la même puisque les armes de la destruction résident dans le manque de financement. Textes empilés par manque de place, risques de moisissures, ce patrimoine mongol est en danger. La richesse des supports justifie à elle seule la conservation d'une sagesse plurimillénaire :

 

Une anémie financière qui empêche toute action d'envergure, à commencer par l'estimation du nombre exact du fond. Jusque-là aucun effort n'a été fait pour tenter l'inventaire de tous ces formats : rédaction sur papier, mais également avec de la poudre d'or, des gravures sur écorce de bouleau, des tissages sur soie.

 

Pourtant en 2008, un premier projet de numérisation avait été lancé dans le cadre de la préservation de ce qui semble être une des plus vastes collections de ce genre. Avec quelques moyens. En charge du projet, l'Asian Classics Input Program (l'ACIP) qui avait fait appel à une équipe indienne pour les textes écrits en sanskrit et en tibétain. Avant de s'arrêter la même année pour ne reprendre en février 2013.

 

Sur le site de l'ACIP on peut lire en argumentaire que la société « s'efforce de préserver via le numérique ces manuscrits inestimables », « car nous croyons que cette sagesse ancienne devrait être disponible aux érudits traducteurs, et pratiquants à travers le monde sans frais ». Une intention plus que louable, à condition d'en rester à la surface des beaux discours.

 

Patron du programme, Michael Roach cumule paradoxes et controverses. L'homme est connu pour être le premier moine occidental ordonné à recevoir le Geshé, diplôme de théologie bouddhique de la tradition du Dalaï-Lama. Plus controversé, Roach a contracté un mariage chrétien secret alors qu'il avait prononcé le vœu de célibat, une transgression à l'image de l'interdit catholique. L'ancien chef spirituel des Tibétains avait expliqué plutôt, sans connaître ce fait : « Un moine qui a une femme, c'est une erreur. Un moine est célibataire. Ceux qui s'habillent en moine, et qui ont une des femmes ne sont pas moines. »

 

Démarrée à l'initiative du dernier chef spirituel et séculier de Mongolie, cette collection, la sienne personnelle, avait été victime de l'arrivée au pouvoir des communistes et des purges coûtant la vie à 30.000 moines. Ce n'est qu'en 1985 avec l'ouverture par l'Académie des sciences d'un département d'études du mongol et du tibétain que les manuscrits ressortent de l'ombre, avec la volonté par les particuliers de protéger les textes sacrés. Une volonté qu'il serait temps d'honorer.

Sources : Melville House , ACIP , Eurasia

Pour approfondir

photo Bastien Morel

   

Chroniqueur-interviewer culture, web & phénomènes de société.

 

Mots clés :
numérisation - manuscrits - bouddhisme - mongolie



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com