Culture, Arts et Lettres > Expositions > Actualité

Les Maisons des Illustres : le label du ministère de la Culture

Une première vague de 110 maisons retenues.

Par Victor de Sepausy,Le mercredi 14 septembre 2011 à 07:25:54 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Cataloguer, mettre dans des cases de façon à ce que les visiteurs, les curieux que nous sommes tous, puissent plus facilement s’y retrouver parmi la myriade de monuments présent en France, c’est le chemin dans lequel s’est engagé déjà depuis quelques années le Ministère de la Culture et de la Communication. Après les Musées de France, les Villes et Pays d’art et d’histoire, les Jardins remarquables, voici donc les Maisons des Illustres.

A travers ce nouveau label, le ministère souhaite mettre mieux en valeur les demeures qui ont vu naître, vivre et mourir les célébrités françaises, qu’elles soient artistiques ou historiques. Au sein de son discours de présentation, Frédéric Mitterrand est revenu sur les raisons qui ont poussé à la création d’un tel label.

Commençant par citer Lamartine ému de retrouver les terres sur lesquelles Rousseau vécut ses plus belles années, le ministre précise, ensuite, le projet : « Je voudrais insister sur l’importance de la ‘maison’, comme nom mais également comme univers, qui a valeur de programme culturel. » 
 

 
« La maison est un refuge, un lieu secret de création, un abri comme un atelier permanent. ‘Les murs semblent reconnaître et appeler l’homme, comme l’homme reconnaît et embrasse les murs’ : c’est ainsi que Lamartine évoque cette synthèse profonde qui existe entre son occupant et le lieu qui l’a vu naître au monde, à l’art, à la connaissance. Ce sont des lieux où s’incarne la vie de l’esprit, où se sédimente la mémoire, à la manière de ces ‘lieux’ dont Pierre Nora a si bien montré qu’ils étaient autant matériels qu’imaginaires. »

Dans un premier temps, ce sont 110 maisons qui ont été retenues pour faire partie de ce label, parmi lesquelles on retrouve celle d’Elsa Triolet et de Louis Aragon mais aussi celle de Saint-John Perse.

Les contraintes à respecter pour entrer dans ce label sont tout d’abord l’ouverture au public plus de 40 jours par an mais aussi la poursuite d’un objectif qui ne soit pas essentiellement commercial, et cela de façon à préserver, pour le visiteur, un aspect culturel de premier plan. Chaque label est accordé pour une durée de cinq ans.

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
maisons - illustres - label - ministère



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com