Zone 51 > Inénarrable > Actualité

En se découvrant homosexuel, Forster perdit toute créativité

L'aventure d'un romancier qui n'avait plus rien écrit des années durant...

Par Clément S.,Le mardi 08 juin 2010 à 11:52:57 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le romancier Edward Morgan Forster a laissé l'Angleterre perplexe durant bien des années : entre 1924 et la publication de La route des Indes et sa mort, survenue en 1970, plus rien n'avait été publié en matière de romans.

Et la solution à cette énigme vient probablement d'être exhumée, dévoile l'université de Cambridge, qui fait état d'un véritable journal intime auquel l'auteur avait largement confié ses plus secrets désirs.

Viriginité perdue... à 38 ans

En effet, vers 38 ans, EM eut une relation sexuelle avec un soldat sur une plage égyptienne, et par la suite, il rencontra un policier marié qui devint son amant. Ces expériences auront clairement été le frein de sa créativité. Une homosexualité refoulée qui l'aura contraint à ne plus écrire, et surtout une impossibilité de continuer à écrire des vies d'hétérosexuels.

Le lendemain de cette toute première relation - selon la professeure Wendy Moffat, agrégée d'anglais, EM Forster perdit littéralement sa virginité à l'âge de 38 ans - il écrivit dans son journal "losing R", pour Respectability. Et ce fut là le début de la fin.

Des prémices, trop risquées

Son premier ouvrage évoquant l'homosexualité directement, Maurice, ne parut que 18 mois après sa mort. Et pourtant, il le rédigea dans les années 10. Impossible d'assumer et moins encore de revendiquer ce choix sexuel, Forster se retrouve prisonnier de la société anglaise et arrête progressivement d'écrire, peut-on lire dans son journal. Et tenter de faire paraître Maurice aurait été le meilleur moyen de se dévoiler à la face de l'Angleterre dans laquelle l'homosexualité était encore considérée comme un crime.

Son oeuvre aura pourtant vécu, avec de multiples adaptations au cinéma de ses textes, et un foisonnement de nouvelles, mais on découvre dans ce carnet à quel point la découverte de son homosexualité aura marqué sa vie - au point d'emporter avec elle ses capacités à écrire...

Crédit image : Wikipedia

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
forster - homosexuel - ecrire - romans



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Qui a peur du grand méchant loup ? « Chrono », 50ème nouvelle du Projet Bradbury

Le temps file : déjà le 50ème texte. D'ordinaire, chaque palier en dizaine est une source de satisfaction, mais à deux [...]

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com