Zone 51 > Inénarrable > Actualité

Les Hauts de Hurlevent : Twilight de Meyer VRP d'Emily Brontë

Un lien tissé entre les deux oeuvres et les lectrices s'engouffrent.

Par Clément S.,Le lundi 16 mars 2009 à 10:42:48 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Décédée en décembre 1848, Emily Brontë n'aura finalement connu que tardivement l'engouement français pour son oeuvre Les Hauts de Hurlevent, le seul roman qu'elle ait écrit. Pourtant, si ce livre est un classique outre-Manche, il semble bien qu'on l'ait négligé sous nos latitudes. Et qui s'en empare désormais ? Les adolescentes du pays.

Cette histoire passionnelle, dont on perçoit l'inspiration de Lord Byron fait pourtant écho à un autre ouvrage relatant un amour qui semble impossible... Twilight, qui suscite un tel engouement chez les adolescentes.

Ainsi, les références à l'oeuvre de Brontë abondent dans le texte de Stephenie Meyer, et tout particulièrement dans Éclipse, le tome 3, où Bella se déclare franchement fan de l'auteure anglaise. Ce qui a poussé le lectorat de Meyer à redécouvrir l'inspiratrice. Et depuis la sortie du film, les ventes sont encore plus importantes que durant l'année 2008, où elles avaient déjà fortement augmenté.

Entre janvier et février, explique un porte-parole de Livre de Poche, il s'est vendu autant d'exemplaires que durant l'année 2008. Et 2009 est loin d'être achevée. La sortie en film pourrait d'ailleurs encore dynamiser les ventes des Hauts.

Et si l'enthousiasme n'est pas aussi manifeste chez le lectorat adolescent anglais, c'est qu'en France, on découvre littéralement une oeuvre nouvelle, datée d'un siècle et demi. Si d'ailleurs les ados, comme par un fameux système de lien internet basculent de Meyer à Brontë, on ne peut que s'en réjouir. Pour Hachette, qui ne pouvait manquer de s'emparer de cette comparaison et de cette vague, Twilight serait d'ailleurs le plus grand roman de ce genre depuis Les Hauts, justement.

Et si la critique n'est pas aussi conforme à l'opinion des adolescentes, c'est tant pis pour elle.

Sources : Times , , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
Hauts - Hurlevent - Emily - bronte



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com