Zone 51 > Insolite > Actualité

Urine de chat et manuscrits médiévaux : la malédiction du scribe

Pour chasser les souris, il faut supporter les souillures des félins

Le samedi 18 janvier 2014 à 12:59:50 - 3 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

En septembre 2012, une série de photos provoquait l'hilarité générale : sur un manuscrit du XVe siècle, un chercheur avait découvert des traces de pattes d'un matou, probablement traquant des rats de bibliothèque. Sympathique découverte, dénichée dans les archives de Dubrovnik, qui avait amusé Emir Filipovic - lequel s'était empressé de la partager avec le net. 

 

 

 

Le livre était pourtant tout ce qu'il y a de plus sérieux : il s'agissait d'instructions envoyées par le gouvernement à des marchands en place en Bosnie ou en Croatie. Les traces de pattes pouvaient alors doucement faire sourire

 

Restons dans le domaine des félins : Open Culture a mis la main sur une photo de manuscrit, saccagé par un chat. « Un scribe de Deventer, écrivant aux alentours de 1420, a découvert son livre ruiné par une tache d'urine laissée par un chat durant la nuit. Il a été obligé de laisser la page vierge, et a dessiné une image de chat, qu'il a maudit avec les mots suivants. »  

 

 


 

 

Toute malédiction, pour être efficace, se devait d'être, à l'époque, prononcée en latin. Le scribe n'a pas dérogé à la règle : 

 

Hic non defectus est, sed cattus minxit desuper nocte quadam. Confundatur pessimus cattus qui minxit super librum istum in nocte Daventrie, et consimiliter omnes alii propter illum. Et cavendum valde ne permittantur libri aperti per noctem ubi cattie venire possunt. 

 

Ici, quelque chose manque, mais un chat a uriné durant une nuit. Maudit soit cet chat du diable qui a uriné sur le livre durant la nuit, à Deventer, et aussi tous les autres chats. Et faites bien attention à ne pas laisser les livres ouverts la nuit quand les chats sortent.

 

C'est qu'entre les scribes et les chats, une relation de bonne intelligence s'était tissée : pour lutter contre une autre malédiction, celle des souris qui viennent ronger les pages des manuscrits, il fallait recourir à la bonne volonté des félins. Devenus des fléaux : de quoi urine...noir !

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
urine de chat - manuscrit médiéval - scribe - malédiction



Réactions

Publié par Patrick Huet

 

Voilà une information très insolite, et très amusante à la fois.

La pensée qui me vient aussitôt : les scribes de l'époque n'avaient-ils pas de coffres en bois ou une malle pour ranger leurs livres ?

Soit ils n'y pensaient pas, soit ils étaient fort démunis.

Écrit le 19/01/2014 à 12:48

Répondre | Alerter

Publié par Copiste

 

C'est probablement pour cela que le copiste rappelle qu'il ne faut pas oublier de ranger ses livres !

Écrit le 20/01/2014 à 12:47

Répondre | Alerter

Publié par Cance

 

"La nuit tous les chats sont gris"

Écrit le 22/01/2014 à 11:25

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com