Le monde de l'édition > International > Actualité

Brésil : 35 millions $ de promotion du livre et de la lecture

Le gouvernement met les petits plats dans les grands

Le mardi 22 janvier 2013 à 10:48:31 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'Amérique latine a fait un effort considérable pour assurer la promotion de ses auteurs : Paolo Coelho, qui n'en a probablement pas trop besoin, ou Clarice Lispector et d'autres encore, vont profiter d'un projet de communication de très grande ampleur. Pour un montant de 35 millions $, répartis sur huit années, la littérature brésilienne va être propulsée partout.

 

Corcovado, Rio de Janeiro, Brazil. nov.07

kaysha, (CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Le gouvernement du pays a donc dévoilé un projet de soutien pour la promotion de la traduction des oeuvres, des subventions pour les éditeurs qui sont situés hors du Brésil, et laissent une place à ces livres. Une forme d'aide à l'extraduction, comme ce que peut proposer le Centre national du livre en France, facilitant l'export de la littérature brésilienne dans le monde.

 

De fortes sommes seront débloquées, prises dans cette cagnotte, pour encourager les lecteurs à découvrir les titres de production nationale, mais également pour assurer une belle présence du Brésil durant la Foire du livre de Francfort, qui a mis le pays en invité d'honneur, pour son édition 2013. 

 

Tous ces efforts promotionnels coïncideront étonnamment, d'ailleurs, avec l'arrivée d'acteurs numériques sur le marché brésilien. En effet, un certain Amazon a fait ses premiers pas sur le territoire, en partenariats avec de nombreux éditeurs locaux, qui commercialisent par ce biais leurs livres au format numérique. L'ouverture du Kindle Sotre, doublé des applications de lecture pour Android, iOS, Mac et PC complète l'ensemble de l'offre, de même que les titres deviennent alors accessibles aux lecteurs partout dans le monde.

 

L'éditeur Luis Schwarcz, de Companhia das Letras, a expliqué dans un communiqué qu'à son niveau, il tentait de trouver les moyens les plus efficaces pour assurer une commercialisation large de son catalogue. « L'accord avec Amazon et nos échanges avec d'autres acteurs internationaux représentent un pas dans cette direction », assure-t-il. 

 

L'éditeur de Granta, John Freeman, souligne toute l'importance de l'export de cette littérature : « Nous achetons des vêtements du Brésil, nous admirons son football, nous dansons sur ses rythmes, mais le rêve et la vie de la nation - quelque chose que la fiction contemporaine façonne, d'une manière unique et essentielle - reste le plus souvent invisible pour nous, en raison de l'absence de traduction. J'espère que cette décision peut faire changer un peu et introduire des écrivains qui resteront avec nous durant des décennies. »

 

D'un côté, donc, la promotion de la littérature Brésilienne, à l'intérieur du territoire et dans les pays qui souhaitent proposer cette offre, et de l'autre, les réticences que les libraires ont pu manifester, en voyant débarquer l'envahisseur américain. Si pour nombre de locuteurs portugais des États-Unis, l'accès à des livres numériques en langue portugaise est une aubaine, ce sont les libraires qui, une fois de plus, ont l'impression de trinquer. 

 

Il n'est pour le moment pas assuré que la lecture numérique sera directement subventionnée, au travers du fond débloqué par le gouvernement. Les efforts pour amener les lecteurs à découvrir des titres de leurs auteurs restent louables.

Sources : Language magazine , Brit Writers , MPHBooks

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
Brésil - campagne de promotion - livre et lecture - gouvernement britannique



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com