Le monde de l'édition > International > Actualité

Grande-Bretagne : Pour faire lire ses enfants... mieux vaut s'en charger

Même s'il faut que jeunesse se fasse !

Le jeudi 07 mars 2013 à 17:32:43 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le World Book Day, de l'autre côté de la Manche, va rassembler pendant toute la journée petits et grands devant un livre ouvert : un sondage montre en effet que les 3/4 des parents britanniques lisent encore la traditionnelle histoire avant de coucher leur progéniture. Mais, parallèlement, une autre étude tire l'alarme sur les lectures des enfants, généralement inadaptées à leur âge.

 


Reading

roxeteer, CC BY-ND 2.0

 

 

Le commanditaire de ce sondage, sur les parents et la lecture aux enfants, s'avère plutôt inhabituel, puisqu'il s'agit de la chaîne de supermarchés Sainsbury's, qui s'est soudainement intéressée à ce type de données. Après 2.000 parents interrogés sur le temps qu'ils consacraient dans leur journée à faire la lecture à leur progéniture, les résultats sont formels : 71 % d'entre eux entretiendraient la pratique de l'histoire avant de dormir.

 

Le rapport avec la lecture ne s'arrête pas avec le coucher du soleil : 67 % des enfants embarqueraient leur livre favori en voyage, dès qu'il s'agit d'attendre un peu ou de s'éloigner du domicile familial. On en oublierait presque les résultats tombés un peu plus tôt dans le mois, fournis par Booktrust, et qui affirmaient que seuls 13 % des papas britanniques prendraient la peine de faire la lecture à leurs enfants à rythme plus soutenu que leur conjoint...

 

À côté de ce sondage Sainsbury's, à prendre avec des pincettes (quel parent reconnaît qu'il en est un mauvais ?), un second propose une vision bien moins consensuelle de l'éducation des enfants à la lecture. Le rapport What Kids Are Reading s'est penché sur les habitudes de lecture de 300.144 enfants de 1,605 écoles primaires et secondaires pour en tirer quelques vues sur l'éducation en vigueur.

 

Ainsi, les enfants dont l'âge est supérieur à 6 ans ne liraient que des livres destinés à des lecteurs bien plus jeunes : les 13-14 seraient directement concernés, avec une moyenne d'âge pour leur bibliothèque qui s'arrête à... 10 ans. « Nous savons que les capacités de lecture sont liées à la réussite scolaire », s'inquiète le professeur Keith Topping, de l'université de Dundee. « Et si les enfants lisent des livres trop simples, cela affecte non seulement leur lecture, mais aussi leur développement intellectuel. »

 

Le rapport de l'année dernière faisait apparaître des résultats plutôt encourageants, mais notait déjà le choix de livres moins difficiles à partir d'un certain âge. Il semblerait même que les garçons soient plus enclins à faire ce genre de choix consensuel... 

Sources : Telegraph , The Guardian

Pour approfondir

photo Oury Antoine

   

Rédacteur en chef adjoint. Créateur du Juke-Books littéraire. Sensible aux questions sociales. A l'écoute sur http://www.coupdoreille.fr

 

Mots clés :
Grande-Bretagne - lecture des enfants - recommandations - éducation parentale



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com