Le monde de l'édition > International > Actualité

Palmarès des romanciers préférés des Français en 2012

en partenariat avec le Figaro

Le mercredi 16 janvier 2013 à 18:07:32 - 11 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le Figaro, en partenariat avec l'institut GfK, a publié un classement des romanciers qui ont réalisé les meilleures ventes auprès des Français et au cours de l'année 2012. Le palmarès met en relief les résultats par auteurs plutôt que par titres, tandis que l'étude s'est penchée sur les cas des publications dites « grand format » ainsi que livre de poche. Et au final, les favoris du lectorat national seraient Guillaume Musso, Marc Levy et Katherine Pancol.

 

 

Musso remporte la course.

 

 

Un podium d'auteurs performants

 

La palme revient Guillaume Musso, qui devance Marc Lévy, 300.000 ventes à la traîne, suivi de Katherine Pancol qui s'est inscrit dans le trio de tête sans même avoir publié de nouvel ouvrage depuis 2010. 

 

Et des surprises dans le peloton

 

Derrière les meneurs, on retrouve des challengers inattendus parmi lesquels Joël Dicker, récompensé du Goncourt des Lycéens et du Prix du roman de l'Académie, Grégoire Delacourt et Laurent Gounelle. 

 

Selon Sébastien Rouault et eux seuls, les dix auteurs figurant au palmarès ont écoulé plus de 7 millions d'exemplaires en 2012. Soit 23 % de la “fiction moderne française vendue en librairie, un poids non négligeable sur le marché.

 

 

Le top 10 au grand complet

 

1. Guillaume Musso : 1.710.500 exemplaires

2. Marc Levy : 1.433.000 exemplaires

3. Katherine Pancol : 705.000 exemplaires

4. Françoise Bourdin : 512.500 exemplaires

5. Joël Dicker : 496.000 exemplaires

6. David Foenkinos : 473.000 exemplaires

7. Laurent Gounelle : 471.000 exemplaires

8. Éric-Emmanuel Schmitt : 427.000 exemplaires

9. Grégoire Delacourt : 421.000 exemplaires

10. Amélie Nothomb : 405.000 exemplaires

 

Ce que l'on constate c'est que les meilleurs vendeurs ont tout de même bien mieux vendu, alors que les ventes ont globalement et très largement diminué... En effet, Guillaume Musso était bien premier l'an passé, avec 1.567.500 exemplaires, et Marc Levy avait enregistré 1.509.000 exemplaires. En revanche, la différence entre le 2e et la 3e est effrayante : Katherine Pancol avait réalisé, sur l'année 2011, 1,2 million de ventes, contre seulement 700.000 cette année. 

 

D'ailleurs, Maxime Chattam, qui était 10e l'an passé, avec 421.500 exemplaires, dépasse encore le 10e de cette année, avec près de 16.000 exemplaires vendus en plus...

Pour approfondir

photo Helmlinger Julien

   

Journaliste ActuaLitté. Padawan de l'information, en passe de devenir Jedi.

 

Mots clés :
Palmarès - Romanciers préférés - Français - GfK



Réactions

Publié par Stella

 

Je suis très déçue de ne pas trouver, dans ce palmarès, Laurent Gaudé, auteur remarquable par la qualité de son oeuvre.

Écrit le 17/01/2013 à 05:27

Répondre | Alerter

Publié par Marie-Odile

 

Comment ignorer Delphine Le Vigan, Claudie Galley, Patrick Modiano, Jérôme Ferrari et tant d'autres qui sont l'honneur de la pensée et de l'écriture françaises.Triste!

Écrit le 17/01/2013 à 08:46

Répondre | Alerter

Publié par Julien

en réponse à Marie-Odile  

Où l'on découvre que Delphine de Vigan ou Claudie Galley ont une pensée et une écriture...

Ciel !

Écrit le 17/01/2013 à 12:54

Répondre | Alerter

Publié par Angélique

 

Dommage de ne pas y trouver Mr Bernard Werber qui est aussi un grand auteur...

Écrit le 17/01/2013 à 17:20

Répondre | Alerter

Publié par Abderrahmane

 

je suis vraiment consterné de ne pas trouver YASMINA KHADRA parmi le Top 10!! C'est l'un des meilleurs écrivains de langue française, aussi bien par son merveilleux style que par le choix des sujets qu'il traite et c'est aussi l'un des plus lus .... à moins que les noms à consonance arabe ne fassent pas partie des statistiques!!!

Écrit le 17/01/2013 à 18:47

Répondre | Alerter

Publié par Julien

 

Beaucoup ici ne semblent pas comprendre qu'il s'agit d'un palmarès des VENTES et non des talents !

Écrit le 17/01/2013 à 21:19

Répondre | Alerter

Publié par maryy

 

Et pour allonger la liste de ceux que l'on ne trouve pas : Olivier Adam, Marc Dugain, Jeanne Benameur.
Hé Julien, on sait lire, on a bien compris que ce sont les meilleures ventes ........c'est bien là le problème !!!

Écrit le 17/01/2013 à 23:37

Répondre | Alerter

Publié par maryy

 

la très petite liste ci-dessus, n'est bien sûr, pas exhaustive !

Écrit le 17/01/2013 à 23:38

Répondre | Alerter

Publié par Reisman

 

Pourquoi s'étonner de l'absence de certains auteurs ?
Nous parlons ici des plus gros vendeurs.
Mc Donald vend des millions de tonnes de steack haché et ce n'est pourtant pas chez eux que l'on mange la meilleure viande.
Ne mélangeons pas tout !

Écrit le 03/03/2013 à 08:22

Répondre | Alerter

Publié par Jacques Bolo

 

Les meilleures ventes en France montrent bien les auteurs préférés de Français, à moins de supposer qu'ils achètent des bouquins pour caler les meubles.
L'erreur est donc l'idée qu'on se fait du niveau des Français, et accessoirement de la littérature.
Il est normal que la littérature de qualité soit lue par une élite peu nombreuse. Ce qui ne veut pas dire non plus que des ventes moindres soient gage de qualité.

Écrit le 04/03/2013 à 11:22

Répondre | Alerter

Publié par Francois_C

en réponse à Jacques Bolo  

Pour Katherine Pancol, le goût du grand public coïncide pourtant avec celui des délicats. Elle avait commencé un cycle avec un premier roman plutôt réussi malgré des fautes d'orthographe, un bonhomme qui fume la pipe au Moyen Âge, la mention d'un "SONNET de François Villon", ce qui est beaucoup de la part d'un auteur qui se dit ancien prof de lettres et met en scène une héroïne médiéviste. Mais l'ensemble, indéniablement, marchait, et c'est le principal et Balzac et Stendhal aussi ont commis des inadvertances.
Le deuxième tome est déjà de l'auto-plagiat (d'un roman où il était justement question d'un livre attribué à une autre !) et une vaine surenchère sur le premier avec, sous-jacente, la panique de l'auteur qui sent qu'il n'y arrive plus, le troisième est une daube à peine lisible. Le public a quand même senti cela.
C'est quand il s'agit d'auteurs supposés plus toniques pour nos neurones que les clercs et le vulgaire divergent.
Mais ces auteurs à haut taux de vitamines intellectuelles pourraient parfois apprendre chez ceux qui ont du succès l'art de soutenir l'intérêt du lecteur. car on n'écrit pas que pour se faire plaisir ou pour épater quelques potes.

Écrit le 12/01/2014 à 17:15

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Écrire en funambule : « Le Jour du grand orage », 36ème nouvelle du Projet Bradbury

Je l'ai dit plus d'une fois : le Projet Bradbury est aussi l'occasion pour moi d'expérimenter et, à mesure...

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com