Le monde de l'édition > International > Actualité

Publication d'un poème inédit de J.R.R. Tolkien

La Terre du Milieu, arthurienne sur les bords

Le dimanche 26 mai 2013 à 10:41:51 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Si l'affreux Sauron s'est mis le doigt dans l'oeil en s'attaquant à la Terre du Milieu, le fils et exécuteur littéraire de Tolkien, Christopher, ne bat pas en retraite sur les champs de bataille de l'édition posthume. Quarante ans après la disparition de l'auteur du Seigneur des anneaux, certains de ses écrits continuent de voir le jour. Le dernier en date, The Fall of Arthur, poème inachevé, vient de paraître ce 23 mai chez HarperCollins. En attendant une traduction française annoncée depuis l'an passé par les éditions Bourgois.

 

 

 

À la mort de son père, l'héritier Tolkien a quitté son boulot à Oxford pour se consacrer entièrement à la gestion de l'oeuvre littéraire du paternel. Et si seuls neuf titres ont été publiés du vivant de l'auteur, on en dénombre non moins de 24 à titre posthume. Parmi lesquels une exhaustive Histoire de la Terre du Milieu, en 12 volumes. 

 

Après des lettres de l'écrivain, des essais, des récits inachevés, des illustrations, des contes pour enfants, et autres ouvrages savants, vient désormais le tour de la publication d'un long poème dont la narration se greffe sur la mythologie arthurienne. Un récit dépeignant les conséquences sanglantes des penchants adultérins du chevalier Lancelot et de l'infidèle reine Guenièvre.

 

Cet élan de poésie épique se veut dans la veine de la versification allitérative, à la mode de Beowulf, et aurait été notamment influencé par Morte Arthure, une oeuvre héritée du 14e siècle. Soit, au siècle succédant à celui du très courtois Chrétien de Troyes.

 

Tolkien a composé The Fall of Arthur dans les années 1930, comme en atteste la correspondance échangée entre l'écrivain et le savant RW Chambers, en 1934. Une lettre du second personnage recèle la première mention à cet écrit demeuré à jamais inachevé. Et une première critique littéraire plutôt élogieuse et qui pressait Tolkien de le terminer.

 

Sur les 233 pages de ce nouveau recueil, seules 57 sont consacrées au poème en question. Tandis que les autres sont partagées entre le commentaire détaillé de Christopher, avec des entions sur les influences diverses ayant eu emprise sur l'oeuvre du père, la relation de l'écrivain avec la poésie ou encore les légendes arthuriennes...

 

Ci-dessous un extrait, au ton tragique : 

Dear she loved him

with love unyielding, lady ruthless,

fair as fay-woman and fell-minded

in the world walking for the woe of men.

 

By the sea stood he

as a graven stonegrey and hopeless.

In pain they parted.

Neither is there forgiveness for the knight who betrayed his liege. "Grace with Arthur/ he sought and found not.

Sources : Los Angeles Times , Pourtolkien.fr

Pour approfondir

photo Helmlinger Julien

   

Journaliste ActuaLitté. Padawan de l'information, en passe de devenir Jedi.

 

Mots clés :
J.R.R. Tolkien - Oeuvres posthumes - The Fall of Arthur - Terre du Milieu



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

pub

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com