Le monde de l'édition > Justice > Actualité

L'Agence : les ayant-droits de Philip K. Dick lâchent l'affaire

Pour des raisons aussi mystérieuses que l'univers de leur parent...

Par Jean-Romain Blanc,Le lundi 20 février 2012 à 15:52:48 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Ah, les problèmes de droits d'auteur ! Alors qu'on en a un fort bel exemple en France, une affaire de ce type vient d'être réglée par les tribunaux américains. En 2011 est sortie L'Agence, adaptation de la nouvelle Adjustment Team de Philip K. Dick. Et depuis octobre dernier, le trust, chargé de défendre les intérêts de l'auteur mort en 1982, a intenté une action en justice à l'encontre des producteurs afin de récupérer l'argent dont ils s'estiment lésés. Action qu'ils ont donc abandonnée vendredi dernier.

 

Initialement, le trust demandait des intérêts sur les recettes faramineuses engendrées par le film. Alors que le budget de production oscille entre 50 et 60 millions de dollars, moins d'un an après sa sortie il en a déjà rapporté le double. Mais cette poursuite judiciaire cachait un accord beaucoup plus nébuleux. Il semble que les producteurs du film payaient régulièrement le trust pour avoir le droit d'exploiter l'œuvre, et cette « location de droits d'auteur » leur aurait tout de même coûté entre 1 et 1,8 million de dollars.

 

 

Lors du déclenchement de la machine judiciaire en octobre, les producteurs avaient opté pour une ligne de défense quelque peu innovante. Ils faisaient prévaloir que l'œuvre était passée dans le domaine public étant donné que sa première publication datait de 1954 dans le magazine Science-Fiction Orbit alors qu'au contraire pour le trust, la première publication officielle était dans The Book Of Philip K. Dick, édité en 1973.

 

Dans le premier cas les droits d'auteurs ne font plus effet, et dans le deuxième si.

 

Philip K. Dick est l'un des auteurs de science-fiction les plus célèbres aux mondes. Connus pour ses romans comme pour ses nouvelles ou son monde schizophrénique, il est mort quelques semaines seulement avant la première adaptation d'un de ses romans. C'était Blade Runner.

 

Retrouver Philip K Dick, sur Comparonet

 

Depuis, Hollywood s'est passionné pour ses écrits. Minority Report (2002), Total Recall (1990), Paycheck (2003) et d'autres proviennent du monde fantasmagorique de Philip K. Dick. Et la dernière en date, serait un film issu de chefs d'œuvre de Dick, Ubik adapté par Michel Gondry.

 

Sources : Reuters , Le Figaro , Jimmy Morneau , Court House News

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com