Le monde de l'édition > Justice > Actualité

Le Royaume-Uni lance sa grande campagne anti-piratage

Sur la toile, rien à cirer ?

Par Nicolas Gary,Le lundi 17 décembre 2012 à 15:00:57 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Sur le modèle pédagogico éducatif des foules, tel que l'avait rêvé Hadopi, le gouvernement britannique s'apprête à lancer une grande campagne pour édifier les foules. Et éduquer les masses. Le thème principal sera la contrefaçon d'oeuvres de l'esprit, autrement dit, le piratage et le téléchargement illégal.

 

 

 

Vince Cable, secrétaire aux affaires, explique que le gouvernement travaillera à ce titre avec différents partenaires, comme la police de Londres, pour lutter contre la criminalité en ligne, notamment en repérant plus strictement les IP contrefaisantes. 

 

Les mesures, annoncées à l'occasion d'un discours prononcé au Big Innovation Center assurent « un changement radical dont l'Intellectual Property Office (IPO) propose ses services ». Et assurant que la créativité et le talent britanniques sont des moteurs essentiels dans le retour à la croissance, « il est juste que nous travaillions à créer un environnement dans lequel les entreprises créatives et innovantes de toutes tailles s'épanouiront ». 

 

Ainsi, c'est le respect de la propriété intellectuelle qui deviendra garant de la croissance et en consolidera les bases, promet-il. 

 

À compter du printemps prochain, la campagne sera diffusée au niveau national, pour véhiculer auprès des consommateurs un message clair sur l'impératif respect de ladite propriété. Son action se concentrera principalement sur les jeunes, dans les écoles et sur la toile, pour sensibiliser aux prises de responsabilités qu'entraînent les téléchargements illégaux sur la toile. 

 

Sera également mis en oeuvre un système de traitement ultrarapide des brevets, pour garantir une protection efficace des idées déposées par les sociétés innovantes, etc. 

 

Les différentes industries culturelles du pays n'ont pas encore réagi, mais devraient sans peine applaudir cette initiative.

 

 

 

 

Sources : Fresh Business , Music Week , Financial Times

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com