Le monde de l'édition > Justice > Actualité

Retour de la licence globale : Aubry propose une taxe à 2 euros

2 € pour abandonner Hadopi ?

Par Clément S.,Le mardi 19 juillet 2011 à 17:15:09 - 6 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

C'est décidé, les socialistes en campagne s'emparent des questions numériques et culturelles, avec le plus vif intérêt. Et quand Frédéric Mitterrand clame qu'il serait regrettable d'arrêter Hadopi, Martine Aubry, elle, enfonce le clou, contre le gouvernement, en revenant sur une licence globale.

« J’ai toujours été contre Hadopi. J’avais dit que c’était inefficace, parce qu’on avait déjà les moyens de contourner, et que cela avait l’effet catastrophique d’opposer les jeunes et les créateurs ... /... Ce sont des sanctions pénales pour des gens qui veulent tout simplement avoir accès à l’art, je trouve cela effrayant ». (via 01Net)


Et selon la candidate à la primaire socialiste, une redevance de 2 €, accompagnant le paiement de la facture internet que l'on reçoit pourrait tout à fait servir plus utilement la cause des créateurs. Mieux, ce « sera tout simplement la reconnaissance du droit d’auteur. Les artistes travaillent, ils doivent être rémunérés ».

Payer 2 € pour que l'on arrête Hadopi, l'idée à de quoi plaire. Surtout qu'en parallèle, Martine Aubry souhaiterait que soit instauré un accès à internet pour 10 €.

L'idée de ces 2 € est particulièrement séduisante et Numérama s'est amusé à faire le calcul :
Si les abonnements mobiles ne sont pas comptabilisés, il sera sans doute difficile de collecter chaque année 900 millions d'euros.

En supposant que la France compte 25 millions d'abonnements à Internet, le dispositif ne pourra récolter que 600 millions d'euros par an (25 millions de ligne x 2 euros x 12 mois). La fourchette haute de la contribution, 2,5 euros, permet d'atteindre 750 millions d'euros par an.
À suivre...

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
hadopi - licence - globale - aubry



Réactions

Publié par astyannax

 

c'ets le problème d'aubry, elle chiffre jamais rien. elle ferait mieux de s'entourer d'économistes plutôt que d'écouter ses gauchistes.

Écrit le 19/07/2011 à 18:51

Répondre | Alerter

Publié par astyannax

 

c'ets le problème d'aubry, elle chiffre jamais rien. elle ferait mieux de s'entourer d'économistes plutôt que d'écouter ses gauchistes.

Écrit le 19/07/2011 à 18:51

Répondre | Alerter

Publié par chery

 

2 euros c'est cher car il faut tenir compte la hausse de : la redevance TV, du loyer, de l'essence, des impôts locaux, de l'électricité, du gaz, des PV et autres.....

La vie est chère on ne peut pas continuer à augmenter tout le temps. Il faut s'avoir s'arrêter d'augmenter les impôts. Les impôts sont devenus insupportables.

Écrit le 19/07/2011 à 22:51

Répondre | Alerter

Publié par mype

 

Pourtant l'autre jour Elle a proposé à UN euro. ça a changé le prix.

Écrit le 19/07/2011 à 22:51

Répondre | Alerter

Publié par ailla

 

Beaucoup d'internautes ne téléchargent pas de musique ni de film et doivent cotiser deux euros !!! C'est injuste.

Écrit le 19/07/2011 à 23:05

Répondre | Alerter

Publié par yt75

 

La licence globale serait la pire des solutions.
Résultat ? Un espèce de ministère de la culture comme unique éditeur, tenant les cordons des subventions, Royaume définitif du copinage, de la magouille, de la veulerie, et de la censure « gentillette » ..
Ou alors, si vraies prises de mesures d?écoutes/lectures des ?uvres, et redistribution à la sacem : Vas y que je te télécharge mon truc le plus de fois possible avec les amis, machines tournant en boucle et tout, histoire de faire grimper mes tickets.
Et ceci sans même parler du fait de savoir quelles ?uvres sont téléchargées à travers les multiples mises en ligne sans références communes.?
http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/ /> Et ceci est particulièrement vrai dans le contexte du livre numérique, et dans un environnement de "longue traine" en général, car la licence globale ne pouvant fonctionner que par statistiques pour les mesures de téléchargement lecture des oeuvres, toute oeuvre à diffusion réduite passerait à la trappe.
La licence globale correspond typiquement à une non solution, ou au fait de "pousser les choses sous le tapis", histoire de ne pas avoir à considérer les vrais enjeux.

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com