Le monde de l'édition > Justice > Actualité

Johansson,"plus belle poitrine d'Hollywood", attaque Lattès

Une première

Le vendredi 07 juin 2013 à 10:31:13 - 4 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'actrice américaine Scarlett Johansson vient d'attaquer en justice la maison d'édition JC Lattès. Le livre en question ? Celui de Grégoire Delacourt, La première chose qu'on regarde, paru en mars dernier. La star apparaît dans le livre, ce qui visiblement ne lui a pas plu. 

 

 Scarlett Johansson

 Scarlett Johansson

Xavier Caballe, CC BY-SA 2.0

 

Les avocats de Scarlett Johansson ont assigné la maison en justice pour demander réparation pour violation et exploitation frauduleuse des droits de la personnalité. De toute évidence, elle n'aime pas que l'on utilise son nom sans lui demander l'autorisation. Pourtant, le livre n'est pas très méchant à son égard. C'est même plutôt le contraire. 

 

Dans le roman de Grégoire Delacourt, Scarlett Johansson se réfugie chez un garagiste de la Somme. Mais plusieurs dizaines de pages plus loin, on se rend compte qu'il s'agit en réalité de Janine Fauquempré, une française qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. 

 

Pas étonnant que chez Lattès on juge l'affaire « un peu absurde », selon les mots de son directeur adjoint Laurent Laffont. Ce dernier a tenu à rappeler que dans le livre la star américaine est « l'objet d'une admiration totale », et qu'il n'y a « rien de préjudiciable pour elle. » Du reste, l'avocat de la maison est en train d'analyser la situation. 

 

Cette histoire de garagiste et de sosie de l'actrice est tout de même troublante. Or, ce qui pose problème, c'est l'insouciance, note Maître Eolas, depuis Twitter : 

 

 

 

et par conséquent, les retombées

 

 

 

RTL a sollicité l'auteur, qui n'en revient d'ailleurs pas. Grégoire Delacourt, mettant en scène l'actrice, ou plutôt, le sosie, il se retrouve estomaqué de ce que Scarlett porte plainte pour exploitation frauduleuse de la personnalité. « On reste sans voix. Je m'attendais plutôt à ce qu'elle me donne rendez-vous pour prendre un café. » Et d'assurer que, du haut de sa plume, c'est tant à la beauté qu'à l'intelligence de l'actrice qu'il rend hommage. 

 

« Je ne vois pas en quoi il y a une atteinte, à partir du moment où sa vie privée est assez publique comme beaucoup de personnages publics. » Sans avoir écrit un roman people, « c'est juste un peu flippant de penser que parler d'un personnage dans un roman, et voilà que d'un coup, la justice s'en mêle ». 

Pour approfondir

photo Thomann Xavier S.

   

Journaliste ActuaLitté. Littéraire et observateur (de la Porte Brancion). Cinéphile averti. Sans frais. A retrouver sur http://tribunelitteraire.wordpress.com

 

Mots clés :
Scarlett Johansson - Grégoire Delacourt - Lattès - Justice



Réactions

Publié par Ben?

 

On voit que l'auteur est à côté de ses pompes, puisqu'il parle de "personnage" pour la personne.
Que ça soit une star ou non, que tu sois son plus grand fan ou son pire basheur, quand tu fais intervenir une personne réelle, tu lui demandes son accord... Ou alors tu assumes, et tu t'en fous de sa réaction.

Écrit le 07/06/2013 à 14:36

Répondre | Alerter

Publié par Socialisse

 

Il ne vient pas à l'esprit de Thomann que les marchands de texte nommés Lattès ont juste utilisé un nom pour vendre. Hommage...Mon cul, ouais...Et l'autre il cirerait les pompes du Diable si ça pouvait lui ouvrir les portes d'un éditeur pour son livre de journaliste qui sera, évidemment, comme tous les livres de journaliste ou presque, un machin sans écrture, sans moelle, sans singularité, une histoire pauvrette pour les rayons de la Fnac. Mais bon, Thomann il aura des recensions salivaires de ses confrères et il sera si content, Thomann.

Écrit le 08/06/2013 à 09:32

Répondre | Alerter

Publié par Socialisse

en réponse à Ben?  

Tout à fait d'accord; c'est un emprunt mercantile, comme les gens qui se rendent dans une soirée en usurpant le nom d'une personnalité...Il a pas vu, le journalisse...

Écrit le 08/06/2013 à 09:34

Répondre | Alerter

Publié par olitel

en réponse à Socialisse  

avez vous lu le livre ? ou même que le titre ? Il n'est jamais fait mention de la "star". en quoi es ce mercantile.

Écrit le 08/06/2013 à 11:35

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

#StorySeller Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format TRES bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com