Le monde de l'édition > Justice > Actualité

Suisse : les Romands devraient bientôt payer leurs livres moins cher

La lutte contre le cloisonnement du marché enfin lancée ?

Le jeudi 13 juin 2013 à 12:00:06 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La Comission de la concurrence (COMCO) a sanctionné 10 diffuseurs-distributeurs. Au total, 16,5 millions de francs suisses d'amendes. Lors de leur conférence de presse annuelle qui a eu lieu mercredi 12 juin, le président de la COMCO Vincent Martenet a décrit « un marché plus ouvert et concurrentiel » qui engendrera une baisse du coût du livre. Cette sanction devrait aboutir à l'alignement de la politique de prix de la Suisse romande (francophone), avec celle de la Suisse alémanique (germanophone).

 

 

 

 

Le compte à rebours est mis en route : les diffuseurs ont un mois pour faire recours devant le Tribunal administratif fédéral. « Je ne crois pas que la COMCO ait une guerre de retard, les libraires sont satisfaits de cette décision. Ils pourront être plus compétitifs sur les prix », a déclaré Vincent Martenet sur la radio RTS. « On a  constaté que le cloisonnement du marché suisse était un comportement homogène et généralisé », a-t-il avoué.

 

En Suisse, c'est bien connu, la vie est chère. Les prix du livre ont aussi connu un niveau particulièrement élevé à cause de systèmes de distribution qui avaient comme objectif de réduire la concurrence sur le marché de l'approvisionnement des livres français importés. Les accords d'attribution de territoires de distribution ont été jugés illicites par la COMCO.

 

Les dix sociétés anonymes prises dans le filet : Albert le Grand, Dargaud Suisse, Diffulivre, Diffusion Transat, les Éditions Glénat, Interforum Suisse, les Éditions des 5 frontières, les Éditions Flammarion, OLF et Servidis. Les amendes vont de 100.000 à 5 millions de francs suisses. À la base, elles devaient être d'ailleurs plus élevées en atteignant 10 % du chiffre d'affaires. La COMCO s'est en tout cas assurée que les entreprises puissent poursuivre leur activité malgré la sanction.

 

Ces sociétés suisses ont été accusées d'empêcher l'approvisionnement de livres en France à des prix inférieurs entre 2005 et 2011. Une concurrence déloyale donc, puisque cela leur permettait de fixer des prix excessifs.

 

La politique d'exclusivité exercée par les diffuseurs-distributeurs a bloqué les approvisionnements parallèles, pourtant désirés par des librairies suisses, et c'est ce cloisonnement du marché qui a entraîné les foudres de la Commission de la concurrence. 

 

Un an plus tôt, les Suisses avaient rejeté le prix unique du livre, avec 56 % contre et 44 % pour. Pourtant, lors de ce référendum, la Suisse romande avait adhéré à ce projet de loi pour une réglementation du prix du livre. Cette loi prévoyait que les éditeurs ou les diffuseurs fixent un prix, avec la possibilité d'un rabais de 5 %. 

Sources : Romandie , Confédération Suisse , RTS

Pour approfondir

photo Lauren Muyumba

   

Lauren Muyumba, journaliste apprentie. Encre ouverte sur le monde, bille de motivation, plume d'esprit, support web.

 

Mots clés :
Suisse - Romands - Sanction - COMCO



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com