Lecture numérique > Législation > Actualité

Ebooks : La Team Alexandriz, terreur de l'édition, suspend ses activités

Plus qu'un phare qui s'éteint, une bibliothèque qui brûle ?

Le samedi 07 septembre 2013 à 09:33:45 - 53 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

En octobre 2012, le SNE ainsi que six éditeurs, avait décidé « d'agir en contrefaçon », en attaquant un site « qui met à la disposition du public [...] une partie des fonds des éditeurs français ». Quelques mois plus tard, la nouvelle est apparue sur les forums de la célèbre équipe de pirates français, la Team Alexandriz : depuis fin août, l'activité de contrefaçon s'est arrêtée. Déjà, leur fil Twitter avait cessé de gazouiller le 18 juin, date symbolique s'il est en est. Fin de partie, donc.

 

 

 

 

La Team, « N°1 sur les ebooks FR » n'officiera donc plus dans le partage des fichiers - et mordante ironie, les deux dernières diffusions furent des oeuvres du domaine public, Pot-Bouille et Nana, d'Emile Zola. Évidemment, aucun lien entre les oeuvres et la situation, et de toute manière l'équipe, jointe par ActuaLitté nous renvoie vers le message diffusé sur son forum, le 31 août. « On ne donnera pas plus de détails », explique le mail, laconique. 

 

 

Le dernier gazouillage de la TAZ

 

 

On frise la litote. D'autant que le message diffusé aux membres du forum n'est pas beaucoup plus explicite. 

En raison de sérieux problèmes, nous sommes contraints de suspendre nos activités. Nous sommes nous-mêmes dans le flou et cette situation risque de durer. Plus d'envois en relecture, plus de posts de nouveaux ebooks, plus de mise à jour de liens. Des réponses aux mails et MP très réduites. Nous faisons bien entendu de notre mieux pour surmonter ces difficultés.

 

Difficile de ne pas établir un parallèle avec l'action que les six éditeurs et le SNE ont menée. Mais la Team invoque « des raisons de sécurité », pour ne pas en dire plus. 

  

 

"Lire, c'est penser ; et penser, c'est refuser ce qui est inacceptable. "Réfléchir, c'est désobéir". Vous nous donnez les moyens de lire, donc de penser, donc de désobéir."

 

 

Sur le forum, suivent 15 pages de messages de soutien, certains affichant une véritable émotion, évoquant « plus qu'un phare, une bibliothèque qui brûle ». Nombreux sont ceux qui évoquent un « travail de désobéissance, de transmission et de partage ». L'un des commentaires aura été particulièrement salué : 

 

Vous représentez bien plus qu'un site de diffusion d'e-books : vous faites partie de ceux qui font que la lecture et les livres ne soient pas réservés à ceux qui peuvent payer le prix fort, et, ce faisant, vous aidez à la préservation de la culture. L'édition, elle, est en train de tuer les livres et d'asphyxier les lecteurs, en recherchant le seul profit immédiat.

Lire, c'est penser ; et penser, c'est refuser ce qui est inacceptable. "Réfléchir, c'est désobéir". Vous nous donnez les moyens de lire, donc de penser, donc de désobéir. Ce n'est pas là le moindre de vos crime, et c'est une des raisons pour lesquelles nous ne cesserons jamais de vous remercier.

 

Ce site est un espace de liberté, un rendez-vous pour ceux qui aiment parler d'autre chose que de la télé-réalité et des dernières soldes. Un endroit où on peut apporter sa petite pierre à la préservation de la culture, ne serait-ce qu'en corrigeant des fautes d'orthographe dans des livres bâclés par l'éditeur. Et pour ça aussi, pour nous faire nous sentir utiles voire nécessaires, nous ne serons jamais assez reconnaissants.

 

Notons également ces deux messages, qui donneront peut-être à réfléchir : 

Vous allez rire, mais Amazone.fr va en prendre aussi un coup. Je n'ai jamais acheté autant de livres depuis que je suis les travaux du TAZ

 

Et 

J'ai acheté beaucoup, beaucoup, beaucoup de livres.

J'achète beaucoup, beaucoup, beaucoup de livres.

J'emprunte beaucoup, beaucoup, beaucoup de livres.

Je télécharge beaucoup, beaucoup, beaucoup de livres.

Je vis entouré de livres, je commence et je termine mes journées dans un livre.

Je grignote, feuillette...parfois je ne fais que passer.

Parfois j'entreprends mes lectures comme on part en haute montagne.

Je souhaite dire ici que la Team enrichit ma vie de lecteur, surtout depuis que je vis hors de France et que je n'ai plus accès à de bonnes bibliothèques ni même à des librairies dignes de ce nom (ou alors à des prix faramineux).

Dire aussi que je continuerai à acheter des livres, numériques ou non. La Team ne remplace pas l'achat légal, au contraire, en m'ouvrant à de nouveaux paysages littéraires ou philosophiques, elle l'encourage!

Il m'est donc tout à fait pénible et révoltant d'envisager une quelconque fermeture, que ce soit du site ou du forum. Cela n'aurait aucun sens !

 

Les aficionados garderont espoir malgré tout : 

Pas de panique toutefois. L'hébergement du blog et du forum est assuré. Les dons accumulés jusqu'à présent nous permettent de voir venir. Le forum continuera à fonctionner exactement comme maintenant. Pas de risque de ce côté-là. La Team sera juste moins présente.

 

La Team Alexandriz n'aura pas seulement oeuvré à la diffusion de contrefaçons de livres, elle a également réalisé un grand travail dans l'analyse de la base du registre ReLIRE, en permettant d'accéder à des informations importantes, alors que les entités autour de ce projet en avaient fait un monstre d'opacité. Un projet qu'ils avaient d'ailleurs sévèrement écorné en lançant ReLIRE Bay, un site parodique sur le modèle de The Pirate Bay. 

 

En octobre, dans le communiqué du syndicat des éditeurs, on pouvait lire : « Le SNE et les éditeurs sont déterminés à faire cesser les agissements de ce site alors qu'une offre légale riche et variée est à la disposition des lecteurs. » Certains ont maintenant un rire amer.

 

Nous tâcherons de joindre le SNE lundi pour en apprendre plus.

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
team Alexandriz - forum - livres numériques - piratage



Réactions

Publié par BS

 

Et si la fermeture du Team alexandriz n'avait aucun rapport avec l'action du SNE ?

Écrit le 07/09/2013 à 10:31

Répondre | Alerter

Publié par Louis

 

Le fait de prendre un livre numérique commercial, d'y ajouter son logo et de parler de lui en tant que sa production, allant jusqu'à dénoncer les affreux qui échangent ces livres ailleurs, c'est dégueulasse. Demander l'aumône en prime, qu'est ce qu'on peut en penser ?

Quand on va sur leur forum, on voit que c'est exactement ce qu'est devenue la TA.
L'époque ou ils scannaient des livres introuvables en numérique au profit de tous est révolu. Ils sont devenus de simples voleurs. Dommage.

Écrit le 07/09/2013 à 12:15

Répondre | Alerter

Publié par Al78

 

Haters gonna hate, n'est-ce pas, Louis ?

Écrit le 07/09/2013 à 14:20

Répondre | Alerter

Publié par Rackham le Rouge

 

Non, Louis.
Ce n'est pas sale...

Écrit le 07/09/2013 à 14:50

Répondre | Alerter

Publié par Eric

 

La situation est autrement plus nuancée, Louis.

D'abord vous confondez la TA et les membres du forum. L'utilisation de commerciaux par la TA a toujours été rare. Et ceux-ci étaient systématiquement vendus à des prix prohibitifs.

Les membres du forum postent de tout. Des commerciaux comme des livres scannés. Les livres introuvables en numérique, voire introuvables tout court, sont toujours majoritaires. Et les commerciaux postés sont pour la plupart vendus très chers avec des DRM. Leur partage est donc une oeuvre de salubrité publique.

Un relevé honnête des contributions du forum vous apprendra que les ebooks commerciaux vendus peu chers et sans DRM sont rarement piratés. Même les "voleurs" comme vous les appelez ont une éthique.

Au plaisir de vous lire

Écrit le 07/09/2013 à 14:51

Répondre | Alerter

Publié par Bébé

 

Ce qui est dommage Louis, c'est que vous n'ayez pas approfondi vos recherches sur la TA et Les membres du forum. Si vous l'aviez fait, cela vous aurez permis de ne pas écrire des énormités !!
Mais bon, après tout, vous avez droit de dire n'importe quoi !! :/
Les personnes qui se donneront la peine de faire une recherche intelligemment, se rendront bien compte de la réalité des faits !!
Cordialement

Écrit le 07/09/2013 à 15:15

Répondre | Alerter

Publié par distratt

 

on pourra toujours dire que TAZ est un ramassis de pirates. Toujours est il qu'ils soulèvent en creux les problèmes du livre électronique en France, que les éditeurs classiques préféreraient ne pas voir exister : le livre électronique qui sort en meme temps que la version papier reste quand meme l'exception et quand il sort c'est à un prix quasi similaire au prix du papier. et je ne parle pas des ebooks plus chers que le livre de poche.
Les éditeurs français se voilent la face, moi meme qui lit un livre par semaine, sur les polars d'auteurs étrangers, je n'achète plus que les ebooks en anglais, qui sont en général 2 à 3 fois moins chers.

Écrit le 07/09/2013 à 15:23

Répondre | Alerter

Publié par bq

 

>> "L'utilisation de commerciaux par la TA a toujours été rare. Et ceux-ci étaient systématiquement vendus à des prix prohibitifs."

Comme Vestiges ? récupéré depuis un commercial vendu à un prix correct (9.99e en ebook, 23e en papier) sans DRM ou le black-out mis en ligne juste après la promo bragelonne ou il était à 0.99e

Il ne faut pas se voiler la face non plus sur leur coté chevalier blanc.

Écrit le 07/09/2013 à 16:03

Répondre | Alerter

Publié par lecteur

 

Fin de partie ??? Où donc ?!?

Allez, va... désinformation quand tu nous tiens lol Et au fait, les pirates te saluent bien !

Écrit le 07/09/2013 à 16:32

Répondre | Alerter

Publié par Albator le Pirate de l'espace virtuel

 

Si jamais le forum de la TA fermait pour de bon, les vilains pirates iront s'installer sur une autre île un peu moins visible.

La distribution, elle sera toujours assurée par les nombreux sites facilement trouvables sur la toile.

C'est une bataille perdue d'avance. Les pirates auront toujours une longue longueur d'avance sur les "gentils".

Écrit le 07/09/2013 à 16:56

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Enfants perdus, Claire Berest

Présentation de l'éditeur : Claire Berest a suivi pendant des mois le travail des policiers de la brigade des mineurs de [...]

Le bomeur, Nathanaël Rouas

Présentation de l'éditeur : « Quand Lola m'a ajouté sur Facebook, elle a checké mon profil. En 586 photos, 320 [...]

Notes de voyage de Laurent Jouannaud: « Poil de carotte » de Jules Renard, le manifeste du mal-aimé

Mon cher Hervé, L'écornifleur, Le Plaisir de rompre, Le Pain de village , cela vous dit-il quelque chose ? Et Histoires [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com