Lecture numérique > Législation > Actualité

Prêt d'ebook : le gouvernement britannique devient hors-la-loi

En ne payant pas les auteurs qui le méritent...

Par Clément Solym,Le mardi 29 mai 2012 à 17:31:12 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Manifestement, le ministre de la Culture britannique n'a pas les dernières informations, et ne semble pas en mesure de répondre aux interpellations des auteurs de son pays. Ces derniers avaient donné de la voix voilà quinze jours, réclamant du gouvernement qu'il intervienne dans le reversement de leurs droits pour des emprunts de livres numériques en bibliothèque. Et déjà, le ministre avait gentiment fait l'autruche…

 

C'est d'ailleurs à ce ministre que l'on doit d'avoir déclaré devant les députés que les bibliothèques du pays ne connaissaient pas la crise, alors même que les coupures budgétaires et autres fermetures sont nombreuses. De nombreux établissements se retrouvent alors dans une situation des plus délicates.

 

Et le ministre de considérer alors que le métier et le service devaient évoluer, et qu'il était vital de se montrer réaliste quant aux changements qui allaient devoir être apportés aux prestations. Et contrairement à ceux qui voudraient faire croire que le secteur est en crise, le ministre campe solidement ses positions de joyeux innocent. Aux mains pleines, c'est bien connu…

 

 

Digitale Week 2011: De digitale bib komt naar je toe

 

 

Or, dans cette histoire de paiement de droits d'auteurs pour le prêt de livres numériques en bibliothèque, la Society of Authors était partie à la charge, Nicola Salomon, son directeur, en première ligne. C'est que, dans le cadre de la loi de 2010 sur l'économie numérique, il était prévu que les livres numériques soient intégrés au programme de redevances perçues, le Public Lending Right, jusqu'à un maximum de 6600 £. 

 

Mais problème : si sur le papier, tout fonctionne, dans les faits, c'est une autre paire de manches, et l'argent n'a toujours pas été redistribué aux auteurs. De quoi faire rager ces derniers.

 

Dans un entretien daté de ce jour, le ministre de la Culture estime que si les fonds sont disponibles, alors peut-être que le gouvernement reconsidérera la possibilité d'intégrer les livres numériques au PLR. Un revirement qui ne convient plus du tout au syndicat des auteurs. « S'ils ne modifient pas cette position, alors que le prêt est un droit d'auteur permettant aux créateurs d'obtenir une rémunération, il y a des chances que cette mesure soit en fait illégale. »

 

De fait, l'absence de ces versements représente un manque à gagner pour les auteurs, qui ont besoin pour être créatifs d'être correctement rémunérés, poursuit le syndicat. « Il est clair que les auteurs ne peuvent pas écrire s'ils ne sont pas payés, parce qu'ils ne peuvent pas continuer leur travail », souligne Salomon. « Le gouvernement semble réticent à reconnaître que nous vivons à l'ère du numérique », ajoute un auteur sollicité par TechEye, qui préfère garder l'anonymat. 

 

Au lieu de faire tout son possible pour aider les auteurs en leur assurant le paiement de droits qui leur reviennent, le gouvernement tente donc de thésauriser et faire de la trésorerie sur leur dos, estiment les écrivains. « Le gouvernement devrait faire en sorte que tous les écrivains puissent être assurés de gagner même de petites quantités d'argent, liées au prêt en bibliothèque », poursuit un autre auteur.

 

La bataille est donc bien engagée...

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com