Le monde de l'édition > Les maisons > Actualité

Le Vatican signe avec Apple

Signer avec la Pomme ? Adam doit l'avoir mauvaise

Par Nicolas Gary,Le vendredi 24 août 2012 à 08:58:03 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

C'est une grande nouvelle pour le monde italien, et presque une épiphanie pour l'édition : la maison d'édition du Vatican, Libreria Editrice Vaticana, vient de signer un accord avec la firme Apple. En jeu, la commercialisation des livres publiés, en version numérique, directement dans l'iBookstore. 

 

 

 

 

C'est que Benoît XVI reste le théologien le plus lu de la planète. Et après quelques premiers pas dans le livre numérique, il fallait poursuivre dans la veine technologique pour toucher de nouveaux publics, et, si possible recruter des ouailles. 

 

« C'était une décision réfléchie et stratégique que, tôt ou tard, le format numérique deviendrait nécessaire. Nous y sommes parvenus en nous associant avec Apple, ce qui nous a permis de produire la catéchèse du Saint-Père », explique Giuseppe Costa, directeur de la maison d'édition, à Vatican Insider.

 

Plusieurs conférences du pape, accompagnées de nombreuses illustrations sont disponibles sur iTunes depuis deux mois. Une première association avec la société Aptara avait permis à LEV de profiter d'un fichier EPUB. Toute nouvelle technologie de communication devient importante pour la mission évangélique de l'église. Et la manière la plus évidente pour toucher les jeunes, aujourd'hui, c'est de le faire, via leurs appareils mobiles », expliquait alors le père Giuseppe Costa. (voir notre actualitté)

 

LEV dispose d'un droit exclusif sur les oeuvres du pape, et Joseph Ratzinger, alias Benoît XVI se révèle un auteur particulièrement prolixe. Plus de 100 titres déjà, sans les anthologies de ses discours publics. L'expérimentation se poursuit pour LEV, qui va tâter de l'ebook en masse, bien qu'il soit encore un peu tôt pour faire un bilan sur cette action, vis-à-vis des fidèles.

 

Pour l'heure, seules 20 publications sont en numérique, en attendant, justement de voir comment cela tourne. « Il y a en effet des problèmes qui se posent pour la société, en termes de conception et nous avons besoin d'évaluer la différence entre le coût et le profit retiré. Nous ne sommes pas une fondation, et nous devons survivre éditorialement et commercialement. Cependant, nous avançons bien », promet Costa.  

 

Point question de discorde avec cette Pomme-là !

 

 

 

 

Pour approfondir



Réactions

Publié par phildo

 

Oooooh mon Dieu ! Un pacte avec le diable !

Écrit le 25/08/2012 à 09:59

Répondre | Alerter

Publié par therence

 

Le Vatican croit en la nécessité du numérique. Une croyance que d'autres éditeurs devraient suivre, non ?

Écrit le 27/08/2012 à 21:34

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com