Le monde de l'édition > Librairies > Actualité

Chine : Promouvoir la lecture avec des femmes nues, vêtues d'un livre

Le petit livre rougit

Le mardi 29 octobre 2013 à 11:29:41 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Deux libraires de Shanghai et Nanjing, propriété du groupe Popular Holdings, situé à Singapour, viennent de lancer une campagne particulièrement prisée dans la presse. Naked Reading, vise la promotion des livres et de la lecture, de la manière la plus originale possible : avec des femmes nues, simplement habillées d'un livre ouvert, ou pas. 

 

 

 

 

« Lire nu rapproche votre âme des livres », brandit la campagne, mais évidemment, elle s'est attiré les foudres de certains, pour qui cette opération est de mauvais goût, et corrompt la jeunesse. L'opération aurait été inspirée de la campagne Co-ed Topless Pulp Fiction Appreciation, réalisée aux États-Unis, mais hormis les femmes en topless avec des livres en main, difficile de se faire une idée de la causalité directe.

 

Les affiches de la campagne sont pour le moins explicites : des femmes, seins nus, devant des étagères de librairie ou de bibliothèque, ou assises avec un livre dissimulant les zones stratégiques. Une manière d'attirer le chaland, certes, mais un peu tendancieuse. « Il n'y a pas de limites à la lecture, elle pénètre tous les domaines de la vie », assure Popular Holdings. 

 

 

 

 

Les lecteurs eux-mêmes se sont demandé si cette campagne aurait réellement un impact sur les lecteurs, ou si, simplement, les librairies n'allaient pas simplement salir leur réputation avec un pareil comportement aguicheur. Le tout doublé de ventes au rabais. Un porte-parole assure qu'inciter les gens à la lecture est important, pour assurer le maintien des ventes pour l'industrie du livre - et que les campagnes d'affichages n'ont rien de pornographique. 

 

 

 

 

Dong Chenxu, directeur adjoint de Popular Bookmall, assure : « C'est un certain type d'innovation, alors que nous souhaitons apporter quelque chose d'amusant et de nouveau dans les librairies traditionnelles. Nous nous attendions à être litigieux, et nous avons été prudents quant au choix des images. Pour nous, c'est simplement une nouvelle façon d'envoyer un message aux amateurs de livres, et nous sommes heureux de l'expliquer au public. »

 

Entre mal-être et amusement, la campagne ne laisse en tout cas pas indifférent. 

 

Une campagne marketing avait été lancée durant la Foire du livre de Hong Kong de 2011, et les mêmes critiques avaient fusé. 

Sources : Want China Times , Whats on Xiamen , Shanghai Daily

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
Shanghai - campagne de promotion - lecture - Chine



Réactions

Publié par Fieffé Goupil

 

ça me fait plutôt penser au "phénomène" « Naked Girls Reading Banned Books »...

Écrit le 29/10/2013 à 14:31

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com