Le monde de l'édition > Librairies > Actualité

Comité d'Entreprise extraordinaire de Virgin le 20 février

Vers un dialogue meilleur ?

Le vendredi 15 février 2013 à 18:15:40 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Voilà quelques semaines que Virgin Megastore est en redressement judiciaire. Nous avons eu l'occasion à plusieurs reprises d'évoquer l'actualité de la chaîne de magasins culturels. Nous apprenons aujourd'hui qu'un comité d'entreprise extraordinaire se tiendra le 20 février 2013. Une information communiquée par l'intersyndicale et la direction du groupe aujourd'hui. 

 

 

Le CE extraordinaire réunira les différents acteurs de l'affaire, à savoir les représentants du personne, la direction et l'administrateur judiciaire en la personne de Me Gérard Philippot. Ce sera l'occasion de parler des différents repreneurs et de présenter à ces repreneurs potentiels des informations concrètes sur l'entreprise. 

 

Une bonne nouvelle (relative) pour les syndicats et les membres du personnel, quin ont réclamé ce CE extraordinaire pour mettre les choses au clair. En effet, un certain nombre d'informations restent encore floues. Notons aussi que l'entreprise est encore en période d'observation — celle-ci doit durer quatre mois. 

 

Guy Olharan, délégué CGT, parle d'une « victoire » avant d'ajouter : « On ne dérogera pas à ce qu'on a toujours dit : nous voulons un projet de reprise sur l'ensemble des magasins. » Il est vrai que la presse a surtout mis l'accent sur la disparition du « Virgin des Champs », le vaisseau amiral de l'enseigne, mais ce sont bien les 26 magasins qui sont concernés. Les syndicats souhaitent la reprise de la totalité de ces magasins. 

 

Rappelons aussi que ce sont mille postes qui sont concernés. Virgin a souffert de la concurrence de la vente en ligne, et les directions successives ont eu du mal à prendre les décisions nécessaires pour trouver un nouveau modèle aux magasins. 

Sources : Le Point , Boursorama , BFM TV

Pour approfondir

photo Thomann Xavier S.

   

Journaliste ActuaLitté. Littéraire et observateur (de la Porte Brancion). Cinéphile averti. Sans frais. A retrouver sur http://tribunelitteraire.wordpress.com

 

Mots clés :
Virgin - Redressement judiciaire - CGT - Champs-Elysées



Réactions

Publié par Roquentin

 

Le 14 janvier dernier, Virgin annonçait son dépôt de bilan.

Au-delà de l'avenir de 1200 employés (30 à Rouen), la faillite annoncée pose la question de la place que nous voulons laisser au secteur du livre et de la musique dans nos villes.

Comme le dit avec justesse Alain Le Vern, président de la région haute-Normandie, l'accès de tous à la culture doit être garanti parce qu'il n'est pas de meilleur facteur de lutte contre les inégalités.

Alors comment agir concrètement pour sauvegarder une offre culturelle de qualité et de proximité ?

Les principales raisons des difficultés du commerce culturel sont bien connues : la cherté des loyers et la concurrence déloyale d'Amazon.

A titre d'exemple, le Virgin de Rouen a vu son loyer augmenter de 40% (+200 000 euros) en 2012 ; Un commerce culturel qui dégage de trop faibles marges ne peut supporter de telles charges. Nous sommes dans ces conditions condamnés à la fermeture.

La région ou l'état peuvent-ils, au nom de l'exception culturelle, intervenir dans l'encadrement de ses loyers?

La crise de Virgin symbolise les difficultés que traverse le marché du livre; Sans exonérer la responsabilité de la direction de Virgin, Aurélie Filippetti, ministre de la culture constate que Virgin est victime d'une concurrence déloyale de la part d'amazon qui ne respectent pas les règles fiscales qui s'imposent en France; En échappant à l'impôt, Amazon bénéficie d'avantages financiers qui leur permettent de faire des rabais et de la concurrence déloyale vis-à-vis des magasins français.

Au-delà de cette guerre qui n'intéressera certainement pas les foules, est il acceptable que, malgré des profits records, le géant Américain refuse de financer nos écoles, nos hôpitaux, nos retraites…?

Les clients du site ne peuvent plus l'ignorer.

27 librairies généralistes de qualité risquent de disparaître du paysage culturel Français ; Ce sont des dizaines de libraires passionnés, prescripteurs et engagés au service d'un public extrêmement varié.

La librairie est le lieu qui promet du divertissement, mais aussi la connaissance de soi, des autres, de notre monde si complexe; un espace qui donne un peu de sens à nos vies.

Devant les enjeux majeurs qui s'annoncent, l'appui des politiques publiques est indispensable.

La région Haute-Normandie devra, avec d'autres acteurs, prendre sa part.

Écrit le 20/02/2013 à 17:11

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com