Le monde de l'édition > Librairies > Actualité

La plus grande librairie du monde ne le restera plus pour très longtemps

Fin de bail, aïe

Par Antoine Oury,Le jeudi 21 juin 2012 à 13:09:13 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La plus grande librairie du monde, la... World Biggest Bookstore (ça a l'avantage d'être clair) de Toronto, ouverte à la fin de l'année 1980 dans un ancien bowling, pourrait fermer ses portes en 2013, à l'occasion de l'expiration de son bail. Même si les logiques commerciales à grande échelle faisaient tourner l'affaire, beaucoup y voient un symptôme de la désertion culturelle des centres-ville.


20 kilomètres de rayonnages, rien que 4 000 livres de cuisine, pour ne considérer que cette littérature : la World Biggest Bookstore faisait office de temple sacré des livres, inscription dans le Guiness Book à l'appui. « La décision de ne pas renouveler notre bail à la fin de l'année 2013 est basé sur une étude complète de la situation commerciale de la World Biggest Bookstore » a expliqué Janet Eger, porte-parole d'Indigo Books & Music, propriétaire de la librairie.

 

World's Biggest Bookstore

(auteur : stevenharris)

 

 « Dans le même temps, nous allons travailler à une transition en douceur pour nos employés et nos clients, dont les détails sont en train d'être finalisés » poursuit Eger. Visiblement, le loyer est devenu trop élevé pour Indigo, et il est indéniable que le quartier s'embourgeoise : les prix sont pourtant excessivement bas pour ce grand immeuble. 25 $/m², auxquels s'ajoutent 8 $ de taxes, c'est toujours moins qu'à Paris, où on frôle plutôt les 40€/m². Mais, même à un tarif avantageux, 33 $ multipliés par 64 000 (la surface du magasin en m²), ça fait mal.

 

« C'est un magasin de banlieue, avec des taxes de banlieue, dans un environnement qui, lui, est totalement urbain » explique Stuart Smith, de la compagnie commerciale immobilière CB Richard Ellis. La très grande surface laissée vacante devrait finalement être divisée entre plusieurs magasins, désireux de s'installer dans cette rue très fréquentée de Toronto.

Sources : Quill and Quire , The Star , Metro News

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com