Le monde de l'édition > Librairies > Actualité

OFT : rien à redire sur la vente de The Book Depository à Amazon

Aucun problème de concurrence, pas de soucis majeurs, circulez !

Par Nicolas Gary,Le mercredi 26 octobre 2011 à 18:21:23 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Quand ils n'ont pas à lutter contre Amazon qui profite d'une série de liens directement implantés dans le site de la British Library, les libraires britanniques font face à Amazon qui a décidé de racheter The Book Depository.


La décision de l'Office of Fair Trading a été rendue aujourd'hui, après plus de quatre mois de longues réflexions. L'organisation était saisie pour déterminer si ce rachat n'allait pas nuire au commerce des indépendants. La réponse fait frémir : c'est non. Aussi la vente à Amazon est-elle validée. Et évidemment, la Booksellers Association ne l'entend pas de cette oreille.

 

La guerre des nerfs pour les libraires

 

Tim Godfray, directeur de la BA, plus que jamais considère qu'avec ce rachat, « Amazon a maintenant encore plus de puissance pour sortir ses concurrents libraires du business, et après cela, il sera en excellente position pour augmenter les prix et/ou les réduire, au choix ».

 

 

Il est assez sidérant que l'OFT ait estimé que ce rachat ne posera pas de problème de concurrence - Thé Book Depository est un gros acteur du net tout de même. Cependant, l'OFT considère dans son avis qu'il n'existe pas de concurrence avec la fusion des deux entreprises, au contraire, puisque l'Amazon Marketplace sera plus vivace encore. 

 

Sur le marché britannique, la concurrence en ligne sera d'autant plus stimulée avec ce rachat, finalement. Et si la place qu'occupe Amazon sur ce segment est importante, elle ne représente que 2 à 4 % du marché du détail en ligne, pour The Book Despository. Pas de quoi inquiéter donc. Même si TBD dispose de 6 millions de titres, dont bon nombre ne sont plus disponibles ailleurs que par ce biais.

 

Monopole évident... opération à surveiller

 

Mais Tim a un tout autre point de vue : les libraires physiques sont en déclin, ce qui induit une compétition moins forte pour Amazon. Et que cette chute de la fréquentation des boutiques est directement imputable à Amazon. Les risques de monopole malsain d'Amazon, dénoncés durant ces derniers mois sont toujours d'une brûlante actualité. (voir notre actualitté, justement)

 

Pour Richard Mollet, directeur de la Publishers Associaiton, la décision de l'OFT, pour respectable qu'elle soit, implique tout de même de garder à l'oeil, avec la plus grande vigilance, l'évolution de la situation. Le développement du marché du livre sur le net devra être attentivement surveillé, une fois qu'aura eu lieu la fusion entre les deux sociétés.

 

Amazon, pour sa part, qui avait annoncé le rachat en juillet dernier, est impatient désormais d'accueillir la boutique au sein de sa grande fratrie... Pour l'heure, le modèle de TBD repose sur des envois de livres rares partout dans le monde en moins de 48 heures. Et paradoxalement, Amazon a mis en exergue que les ventes de livres numériques avaient désormais dépassé celles de papier pour ce qui le concerne.

 

Que pourrait donc attendre, sinon un monopole définitif sur des livres difficiles à dénicher, le cybermarchand ? Mieux : va-t-on conserver le modèle de TBD, ou lui faire prendre une orientation sensiblement différente ?

Les paris sont ouverts...

Sources : The Bookseller , Paid Content , The Next Web

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

Livre numérique gratuit

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com