Patrimoine et éducation > Patrimoine > Actualité

4,1 % des jeunes sont en situation d'illettrisme en France

En tout, 9,6 % des jeunes éprouveraient de graves problèmes de lecture

Le lundi 28 avril 2014 à 14:58:38 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

9,6 % des jeunes éprouveraient de sérieuses difficultés de lectures dans l'Hexagone. C'est ce que révèle une étude de la DEPP (Direction de l'Évaluaiton, de la Prospective et de la Performance) parue jeudi. Selon les chiffres de l'étude effectuée auprès de 750 000 jeunes, on constate un état disparate et inégal du niveau de lecture des jeunes de 17 ans ou plus dans l'ensemble du pays.

 

Parts des jeunes éprouvant des difficultés de lecture 

 

C'est le degré de compréhension du texte qui sert d'indicateur. Si l'étude indique donc que près d'une jeune sur dix éprouve de graves difficultés de lecture, elle montre aussi que 4,1 %  des jeunes serait en situation d'illettrisme. Le problème étant que la lecture est le premier passeport pour les études. Ainsi, près de 80 % des jeunes éprouvant des difficultés de lecture ne dépasseraient pas le collège, et 46,7 % ne dépasseraient ni collège ni formation type CAP. 

 

Pour autant, il s'agit de moyennes au sein d'un pays dans lequel les résultats varient selon les régions. Par exemple, la part des jeunes ayant des problèmes de lectures s'élève à 4,8 % à Paris, et passe à 12,7 % en Seine-Saint-Denis. En France métropolitaine, les régions du nord sont les plus touchées : 17,6 % dans l'Aisne, 14,9 % dans la Marne ou encore 12,2 % dans le Pas de Calais. 

 

Mais c'est dans le territoire outre-mer que les parts de jeune en difficultés restent les plus élevées : environ 30 % en Guadeloupe, Martinique et Réunion, 45 % en Guyane, et, triste palme d'or, 75 % à Mayotte… Dans l'ensemble il semblerait que les filles lisent mieux que les garçons : alors qu'ils concernent 11,1 %, les filles ne sont touchées qu'à 8,1 %.

 

Enfin, si les chiffres peuvent paraître surprendre, il est à noter qu'ils sont en baisse depuis l'année 2010 : ainsi, la part de jeunes éprouvant des difficultés de lecture est passé de 10,8 % à 9,6 %. Peut mieux faire !

Pour approfondir

photo Louis Mallié

   

Passionné de piano et de tout, en phase d’apprentissage.

 

Mots clés :
Lecture - DEPP - Illettrisme - Jeunes



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com