Patrimoine et éducation > Patrimoine > Actualité

La maison Balzac change de propriétaire

Pour neuf mois, la maison de Balzac dans le XVIème accueillera l'écrivain Bertrand Leclair.

Par Jean-Romain Blanc,Le mardi 20 décembre 2011 à 16:46:14 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La maison de Balzac sera à partir du 14 janvier la résidence de l'écrivain Bertrand Leclair, par ailleurs compagnon avisé des écris de l'auteur de la Comédie Humaine.

 

L'idée est de remettre Balzac au coeur du musée en articulant le projet autour de l'actuallisation du Cousin Pons, ce personnage profondément bon, naïf, abusé et surtout collectionneur. 

Qui serait le cousin Pons en 2011 ? Et surtout que collectionnerait-il ?

 

 

Par sa venue, Bertrand Leclair répond à ses deux objectifs : faire lire La Comédie humaine et démontrer la modernité de la vision de Balzac. Lors de rendez-vous mensuels, l'écrivain fera découvrir chaque fois un peu plus son Cousin Pons à travers un feuilleton. Méthode que ne dénigrerait pas le vieil Honoré, qui a écrit comme cela le Cousin Pons au XIXème siècle.


Lors de rendez-vous mensuels, de janvier à septembre, l'écrivain livrera au public son Bonhomme Pons sous forme de feuilletons, comme fut écrit Le Cousin Pons au XIXe siècle. Les spectateurs pourront y entendre des lectures du texte original de Balzac lu par l'auteur ou par des comédiens accompagnés occasionnellement de musiciens. Des écrivains parleront de "leur Balzac". Des spécialistes de Balzac seront également invités à apporter leur pierre à l'édifice.

 

La venue d'un romancier connaisseur sera également l'occasion pour les inconditionnels de l'auteur de discuter de «son Balzac» ou d'écouter certains de ses textes dits par des spécialistes.

Sources : Paris.fr

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com