Patrimoine et éducation > Ressources pédagogiques > Actualité

OpenEdition Books, pour le libre accès aux sciences sociales et humaines

En complément d'une offre déjà très large

Par Antoine Oury,Le jeudi 22 novembre 2012 à 18:22:33 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Les difficultés et résistances que rencontre le libre accès ne se comptent plus : outre l'accès en bibliothèques, constamment limité et remis en cause, l'offre restreinte ne bénéficie pas d'une visibilité extraordinaire. Le portail OpenEdition, à l'origine de Revues.org, Calenda et Hypotheses, s'apprête à lancer OpenEdition Books dès janvier, pour proposer à terme 15.000 ouvrages de sciences humaines et sociales en accès libre.

 


Open Access (storefront)

Gideon Burton, CC BY-SA 2.0

 

 

La plateforme OpenEdition Books, dont l'ouverture est prévue en janvier 2013, viendra compléter l'éventail OpenEdition Freemium, des « services communs et gratuits pour tous », en proposant aux lecteurs des ouvrages en sciences humaines et sociales, un secteur où l'offre est déficitaire. 50 %, « au minimum », des 15.000 ouvrages rassemblés pour cette 1e phase seront accessibles  librement via un navigateur Web et un format HTML qui garantie l'interopérabilité.

 

Ces mêmes ouvrages seront téléchargeables, dans un format dit « détachable » (PDF, EPUB, Mobi), par les usagers des bibliothèques abonnées à la plateforme OpenEdition Books, dont le tarif sera sensiblement similaire à celui du bouquet OpenEdition Freemium. Les petits chanceux profiteront d'ouvrages totalement libres, pour le coup, sans DRM, sans chronodégradabilité.

 

Évidemment, les livres du catalogue seront disponibles dans les vitrines des librairies numériques, qu'il s'agisse de l'iBookstore, d'Amazon, de Google Play ou des autres. Inès de Montesquieu, responsable du pôle édition du Cléo (Centre pour l'édition électronique ouverte), nous confirme que « le prix sera moindre par rapport à celui de l'édition papier ». Cette commercialisation concernera principalement des ouvrages récents, que les éditeurs ne souhaitent pas placer en accès libre immédiatement.


OpenEdition a longuement consulté les chercheurs et bibliothécaires, et s'est attaché à suivre les recommandations de Couperin sur l'accès aux travaux universitaires. « L'idée est d'ouvrir le portail au début de l'année prochaine, et d'y ajouter 2000 ouvrages par an, pour atteindre les 15.000, au moins, d'ici 10 ans. »

L'appel d'offres a été passé au début de l'automne, et les propositions ont visiblement été au rendez-vous. C'est aux éditeurs que la négociation avec les auteurs incombera, mais aussi la constitution d'une liste de titres. Le Cléo bénéficie d'un label d'excellence, accompagné de 7 millions € sur 8 ans, qui viendront alimenter le processus de numérisation. Les publications éligibles peuvent être rédigées dans toutes les langues, de préférence « français, anglais, allemand, espagnol, portugais, italien et arabe », sachant que des traductions ne seront pas assurées.

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com