Patrimoine et éducation > Programmes officiels > Actualité

Rationalisons avec Jon Elster, du Collège de France

Entretien avec un vampire inclassable des sciences sociales, aux travaux largement pluridisciplinaires.

Par Clément S.,Le mercredi 26 décembre 2007 à 14:00:00 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

« Lorsqu’on me demande quelle est ma spécialité, je réponds que je fais «ceci-et-cela ». Ce qui m'intéresse, ce sont les problèmes. »

Jon Elster n'a de prime abord pas l'attitude de ce que l'on appellerait un joyeux drille. Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Rationnalité et sciences sociales depuis 2006, il est assez bougon ce matin parce qu'on l'a empêché de passer un Nouyel en famille pour le faire parler de son travail.

Dans cet entretien, il détaille aors sa vision de la justice de transition, cet instant de simultanéité, où passé et futur, au sortir d'une guerre vont se chevaucher. « Par exemple, on commence le travail d’écriture d’une nouvelle Constitution, et on commence en même temps le travail de représailles et de réparation. » Dans ce contexte, « rechercher tous les coupables est impossible, en rechercher quelques-uns est arbitraire : il faut donc y renoncer entièrement et se tourner vers le futur. »

Mais Jon détaille également sa théorie du choix rationnel, « quelque chose de très simple ». Et d'illustrer son propos en citant un proverbe norvégien qui dit « ne traverse pas la rivière pour chercher de l’eau ». La réelle complexité pour lui, provient de ce qu' « avant d’agir, rationnellement ou non, il faut former une croyance. Comment peut-on former une croyance rationnelle ? » Car ce n'est pas que les gens ne sont pas rationnels, « simplement, la rationnalité ne suffit pas pour leur dicter ce qu'il faut faire ».

Il faut agir en tenant compte de ce qui nous entoure. « Quand on agit de manière immédiate, on ne prend pas le temps de recueillir toutes les informations nécessaires. Les informations qu’on néglige sont surtout celles qui portent sur les effets indirects lointains et potentiellement pervers des actions qu’on entreprend dans le présent. »

La totalité de l'entretien avec Jon Elster, au format PDF peut se lire en ligne. Pour les fans du Collège, son cours L'irrationnalité, commencera à compter du 10 janvier prochain, le jeudi, à 15h. Un séminaire, La raison en politique, débutera le lundi à 17h, dès le 7 janvier

Sources : , , ,

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com